Before Tanen - Unknown stars Souvenez-vous, il y a un an et demi, le W-Fenec vous présentait le premier album de Before Tanen, Life expires like optimism, autoproduit et très prometteur. Ce nouvel opus, mixé par Guillaume Dousaud (qui s'est notamment occupé d'Headcharger), montre que le groupe a fait une entrée remarquée dans le monde du power rock garage. Et à raison !
Sorti le 12 septembre dernier, Unknown stars est, comme son prédécesseur, un album autoproduit, bien qu'il ne porte aucune des tristes caractéristiques que l'on retrouve généralement chez les productions faites maison. Les douze titres sont remarquablement bien enregistrés et travaillés. Le chant (exclusivement en clair) est toujours juste et les influences Sex Pistols suffisamment légères pour ne pas altérer l'essence rock garage du groupe ("In my veins", "Crash song"). On ne s'endort pas en écoutant du Before Tanen. Avec "Gasoline" et "Conceptual intentions" on aborde un rock lascif décomplexé et burné (les lignes de basse omniprésentes attestent d'une dynamique stoner indéniable).
Leur musique attractive et leur habileté à créer des lignes instrumentales ingénieuses sont de grands atouts dans le rendu final. Yann, le chanteur a également gagné en qualité, nous faisant penser sur cet opus au groupe américain Interpol. Sans jamais franchir la ligne du glam rock ou du rock saturé, Before Tanen envoie le stoner batifoler avec les cieux et les chœurs élévateurs de "The fuse", "After all" et "Roswell is well". Le power rock combine le dynamisme de Foo Fighters et la virtuosité musicale de Spoon (rythmiques puissantes et généreuses) avec un chant entre Paul Banks (Interpol) et Billy Lunn (The Subways). Une excellente surprise quand on pense qu'il s'agit de leur deuxième album et qu'on leur aurait facilement donné l'expérience d'un groupe plus ancien. On en redemande. Tu sais quoi faire. Play again !