Band Of Horses - Why are you OK Band Of Horses est de retour avec la sortie de Why are you OK, son cinquième album. Pour l'accompagner, le fondateur Ben Bridwell a enrôlé Jason Lytle de Grandaddy qui signe là son premier effort en tant que producteur. Après l'album Mirage rock, le groupe revient à un procédé plus moderne avec Lytle et pour une première, l'exercice est plutôt réussi : production soignée, vision artistique cohérente, quelques sonorités originales et l'inclusion de petits éléments rythmiques électroniques apporte une très légère nouveauté. La musique, quant à elle, reste sur le principe du simple et efficace.

L'album débute avec un morceau 2 en 1 de sept minutes, "Dull times/The moon ", introduction qui résonne comme une promesse : ce sera un voyage tout en tranquillité mais on bougera quand même un peu la tête par moments. C'est surtout le cas pour la première partie de l'album, où l'on retrouve les chansons les plus rythmées comme "Casual party", qui pourrait faire office de petite sœur de "Weed party", sortie sur l'album Cease to begin, tant les ambiances et sonorités possèdent des similitudes. On peut évoquer également "In a drawer", au refrain accrocheur entonné par J. Mascis de Dinosaur Jr et ponctué par les envolées vocales de Bridwell. Le morceau tient en tout cas bien son nom puisqu'il s'agit d'un titre laissé de côté pendant presque 8 ans, puis enfin achevé à la dernière minute pour cet album. Quelques accords suffiront pour tenir une chanson que l'on gardera longtemps en tête.

Ben Bridwell, qui a composé cet album seul, gravite autour de toutes les influences qui entourent son groupe : du rock indé à l'image de "Casual Party" ou "Solemn oath", avec des ballades comme la douce "Barrel house" parmi d'autres, et aussi de l'americana ("Throw my mess", "Country teen"). L'interlude "Hold on gimme a sec" symbolise la séparation de la tracklist en deux. Malgré la qualité des chansons, l'album tend à s'épuiser un brin sur la seconde partie. La faute peut-être à l'ordre des pistes qui donne un album plus équilibré et avec plus de relief dans la première moitié que dans la seconde.

Band Of Horses relève un peu la tête après un quatrième album moyennement inspiré. Ce cinquième LP s'inscrit dans la continuité de sa discographie et nous montre qu'il poursuit son bonhomme de chemin sans chambouler ses recettes.