Attic Ted - Kafka dreaming Originaires d'Austin au Texas, les Attic Ted (ou plutôt l'huluberlu Grady Roper et son groupe) ont sorti en février dernier en France (et en 2019 aux States), via l'excellent label Atypeek Music, leur dernier disque Kafka dreaming. Un délire post-punk no-wave à situer entre Devo, Talking Heads ou même encore Primus dans l'intention "hors-normes" qu'il veut insuffler à sa musique assez imprévisible et "addicted". Car passé les premiers effets abracadabrants, la musique de Grady capte de manière assez aisée nos esgourdes. Les titres dotés d'une extravagance tantôt crasse, tantôt empli d'humour ne manquent vraiment jamais d'inspiration, ce Kafka dreaming se tient de A à Z et a tendance même à devenir meilleur au fil des écoutes. C'est dire tout le bien qu'on pense de ce rock contrasté et bariolé fait de bric et de broc, sans intentions de plaire, et dans lequel le chant bancal est en constante rupture. On vous parle de la clarinette aussi ?