Après avoir oeuvré pendant plusieurs années au sein de The List Exists (dreamy pop), Max Lewis et Mirza Ramic, fondent Arms and Sleepers courant 2006 du côté de Cambridge dans le Massachusetts (USA). Un projet musical que le groupe veut comme étant sans limite de genres, entre indie-pop, électro doucereuse et "folktronic" et qui se concrétise en décembre 2006 par la sortie d'un premier essai discographique : un EP 7 titres, Bliss was it in that dawn to be alive, qui voit le jour sur le label Fake Chapter Records. Le groupe tourne aux Etats-Unis au printemps et durant l'été 2007 avant de sortir un EP éponyme en édition ultra-limitée à une centaine d'exemplaire via Milkweed Records. Un prologue à l'enregistrement du premier long-format de ce duo décidément prolifique : Black Paris 86', un disque qui voit le jour le 23 novembre 2007 outre-Atlantique et le 18 janvier 2008 en Europe chez le label allemand Expect Candy Records.
Depuis ce premier album, Arms and Sleepers enchaîne les sorties à un rythme ahurissant, Matador, le deuxième effort "long-play" du projet, sorti en 2009 étant précédé par un EP (The motorist) et un split avec The American Dollar, puis suivi par un disque de versions alternative et B-sides de l'album. En 2010, Max & Mirza sortent un opus instrumental sobrement intitulé Instrumentals et enregistrent leur troisième album (The organ hearts), qui sort courant 2011, en même temps que Nostalgia for the absolute...