archive : noise Ayant trouvé le chemin du succés public autant que critique et la bonne formule (le trio), Archive livre un troisième opus dans la même veine, après You all look the same to me et Michel Vaillant, ce Noise fait donc la part belle au trip-pop-rock, une heure de musique assez calme mais pas pour autant relaxante, à l'instar de la pochette Archive intrigue et inquiète de par quelques sonorités sourdes ("Noise", "Love song"). Mais les britanniques savent aussi jouer de leurs rythmes pour nous entraîner sans que l'on se préoccupe de notre destination ("Fuck you"), ils ont particulièrement travaillé les effets sur le chant ("Get you", "Pulse") et s'éloignent ainsi un peu du modèle Radiohead même si dans le génie de la composition d'un titre pop richement arrangé ("Sleep"), ou les transitions électronisantes ("Here", "Wrong"), ils restent dans le sillage des maîtres en la matière. La nervosité qui habitait le travail de commande pour le film Michel Vaillant s'efface ici pour laisser davantage d'espace à la quiétude et aux rapports aux autres ("Conscience", "Me and you"), Archive se repose alors sur les nappes de synthé, une basse arrondie et une voix magique. Pour ce qui est des oeuvres monumentales, ce sont les 10 minutes de "Waste" qui prennent le relais sans toutefois atteindre le niveau du "Again" qui hante encore nos esprits, après une intro très lente le lancement du titre est assez typé "Archive" et ce qui suit reste du domaine du prévisible, berçant et entêtant le morceau est bon mais l'intro (de 4 minutes !) n'était peut-être pas nécessaire...
Alors qu'Archive se cherchait, il semble clair que depuis 3 ans, ils se sont trouvés, l'osmose musicale entre les membres du collectif porte ses fruits auprés du public qui adhère sans rechigner à leur rock doucement trippant, Archive est devenu une valeur sûre.