Me voilà revenu du concert d'Archive.
Et ça ne m'a pas trop plu.
Bon, j'avoue, en dehors de You all look the same to me, je ne suis pas un grand fan. Je trouve un ou deux morceaux intéressants sur chaque album, maximum. Mais je me disais qu'en concert ça pourrait être intéressant.
Je me trompais.
D'abord, le nouveau chanteur laisse un froid. Il arrive sur la scène comme un leader de boy's band, ravi de lui-même, hautain, voire carrément pontifical, alors qu'il a moins de charisme qu'un chauffeur de tram. Le concert commence à peine que j'entends déjà quelques moqueries. Il faut dire que tout le set va se dérouler sans la moindre communication avec le public, ce qui n'enchantent pas forcément les clients de l'aéronef, habitués à plus de chaleur et d'humanité.
Tentant de regarder ailleurs, je m'aperçois que l'éclairage est nulissime, sans le moindre intérêt, on se croirait presque en boîte de nuits ; quelques spots de couleur aux mouvements improvisés.
Le son, qui aurait pu tout rattraper, n'a rien à voir avec ce que les albums laissent espérer de technique ou de pêchu. Il est comme l'éclairage, minimum. Les micros de chants semblent même mal réglés, à moins que ça ne soit le chanteur qui gueule trop à côté.
Le rythme étant plutôt lent, je décide de m'assoire au fond de la salle. Quelques coups de speed empêchent le public de s'endormir, mais c'est globalement planant.
Tout le monde ne se réveille vraiment que pour "Again", assez décevant au milieu de morceaux très pop.
Finalement, il n'y aura eu que les brèves apparitions de la chanteuse pour me charmer, le reste ne ressemblant qu'à une version torchée de ce qui est si agréable en album.
A classer dans les groupes rock qu'il vaut mieux écouter dans son salon...