Archive : Lille Archive : Lille Considérez-vous You all look the same to me comme votre troisième album ou le premier ?
Danny : Hum... le troisième ou le premier ? C'est un peu génant comme question... Disons qu'à chaque fois qu'on sort quelque chose, on a l'impression que c'est notre premier album. C'est à chaque fois quelque chose de différent.
Et désormais, vous pensez être un trio ou toujours un duo accompagné d'amis musiciens ?
Darius : Un trio ! Et on ne compte pas revenir en arrière !
Craig : Oui, on forme un bon trio maintenant.

Vous avez douté durant l'enregistrement de cet album ? Surtout après l'échec relatif de vos premiers disques...
Danny : Le processus d'enregistrement a été différent des albums précédents...
Vous avez toujours cru en vous ?
Danny : Oui, bien sûr.
Darius : On était tranquille pour enregistrer cet album, on l'a fait tout seul, on n'avait peur de rien.
Craig : On a passé énormément de temps en studio pour bien faire le choses, on n'avait aucune contrainte extérieur, c'était très agréable de travailler dans ces conditions.
Votre musique est un peu "risquée", ce n'est pas ce à quoi on est habitué...
Craig : On ne savait pas ce qui sortirait sur l'album et même si ça sortirait alors on n'a vraiment pas pensé à tout ça. On a fait ce qu'on aimait faire sans se soucier de l'avenir de ce qu'on enregistrait, on a laissé parler nos influences tous ensemble et voilà.

Vous lisez les critiques sur votre travail ?
Danny : On ne parle pas français ! On aimerait bien...
(rires) oui, mais ce qui est paru en anglais ?
Danny : Dans l'ensemble on a été assez bien accueilli
Craig : Que pense de nous la presse française ?
Ce que j'ai lu était plutôt élogieux, pratiquement tout le monde vous compare à Pink Floyd...
Craig : oui, ça revient souvent
Vous prennez ça comme un compliment
Darius : Oh oui !
Ca ne vous énerve pas un peu à la fin ?
Craig : Il faut bien comprendre qu'il n'y a pas des tonnes de groupes qui comme les Floyd ont mis des éléments atmosphériques dans leur musique.
[NDO : pas évident de traduire, en anglais ça donnait "put space in their music" et Darius a enchaîné en déconnant sur l'ambiguïté "put space" // "put spice" (espace/épice) ... puis Danny lui a lancé un "space man" qui n'a rien arrangé à la poursuite sérieuse de la réponse !]
Mais on adore ce que fait Pink Floyd, c'est clairement une de nos grandes influences, on le revendique et on est assez content que les gens pensent à eux en nous écoutant.
Un autre nom qui revient, c'est Radiohead, pour le chant sur les titres plus pop...
Craig : Je suis un peu moins d'accord, là, je crois que c'est plus parce que Radiohead est la référence absolue actuellement en terme de pop, je ne chante pas vraiment dans le même état d'esprit.

Archive : Lille Archive : Lille Vous mélangez des chansons calmes comme "Meon" à d'autres assez hypnotiques comme "Numb" mais aussi du chant calme à des rythmes hypnotiques sur "Finding it so hard", pourquoi cela, il y a une raison particulière ?
Danny : C'est certainement du à mon background musical, j'apprécie les musiques électroniques et les rythmes binaires trés répétitifs viennent de là, au-dessus de ça, Craig a placé un chant qui lui correspond davantage.
Pour moi, c'est comme si vous vouliez dissocier l'esprit du corps ?
Danny : Oui, c'est très intéressant, c'est une façon de voir les choses.

Vous avez d'autres dates prévues en France, notamment dans des festivals, vous aimez la France ?
Danny : Oh oui, on est déjà venu jouer ici assez souvent, notamment aprés Take my head, on avait fait une petite tournée. Là, on a déjà fait des shows pour la télé et la radio à Paris, on a d'autres concerts de prévus, c'est très agréable de jouer ici.
Et comment réagit le public quand vous jouez "Again" qui dure plus de 15 minutes ?
Craig : Ca dépend, y'en a qui sont à fond dans le truc et d'autres qui vont pisser ! (rires)
Danny : C'est un titre très puissant et on aime bien le jouer et voir comment le public vit ça, c'est assez révélateur.
Ce soir, vous ouvrez pour Travis, c'est un challenge pour vous de jouer avant un groupe pop assez conventionnel ?
Danny : C'est clair, le public qui vient pour Travis n'est pas exactement le même que le nôtre, c'est à nous de faire apprécier notre musique et de piquer des fans à Travis !
Craig : Travis est bien connu ici ?
Oui, c'est considéré comme un poids lourd de la pop anglaise, leur nouvel album a fait un carton et la plupart des gens seront là pour eux ce soir. Ils sont déjà bien installés, alors que j'ai l'impression qu'Archive a beaucoup de nouveaux fans qui vous découvrent juste...

Est-ce qu'enfin vous pouvez nous rassurer et me dire "on ne va pas splitter" ?
(rires) Danny : On est très contents de ce que nous faisons aujourd'hui, alors non, nous n'allons pas nous séparer !