Amy Correia - As we are Depuis quelques numéros, tu es habitué à cette indispensable rubrique qu'est HuGui(Gui) les bons tuyaux. Le copyright est déposé, les chinois veulent nous racheter les droits mais non, rien de tel n'arrivera. Mais sans vouloir faire d'infidélité à mon camarade Guillaume Circus, Théo de Noa Music pourrait également rentrer dans le club très fermé des bons dealers de sons. Théo les bons tuyaux, ça sonne aussi, non ? Et même quand le fameux Théo essaye de me refourguer le dernier album solo de Didier Wampas (faut pas déconner non plus) et que je lui rappelle à son bon souvenir que la pépite Kimon Kirk figure dans mon top trois de 2021, il me balance comme ça, ni vu ni connu : "C'est marrant que tu me reparles de Kimon Kirk, parce que je vais commencer la promo du nouvel EP d'Amy Correia, qui est justement une des co-autrices sur l'album de Kimon". Ça sent bon tout ça !

Artiste indépendante américaine auteure de trois albums, Amy Correia présente en ce printemps un nouvel EP produit par... Kimon Kirk (qui participe également aux chœurs et la basse). As we are est un petit bijou de folk songs délicatement posé dans un écrin taillé sur mesure. Composées avant la pandémie mondiale et réarrangées pendant la période de confinement, les cinq chansons ont été enregistrées en une journée dans un studio de Boston. Les chansons d'une singulière richesse sonore semblent paradoxalement épurées de tout élément superflu. Subsistent la délicatesse des guitares, l'harmonieuse section rythmique et la magistrale interprétation vocale d'Amy. Les allusions au jazz et au blues sont subtiles ("Bow to the fire"), tandis que les chansons folk et intimistes sont d'une insolente réussite ("Sunday driver" aux airs de Nora Jones est tout simplement magnifique, tout comme le touchant "Sweet thing" qui pourrait évoquer des souvenirs aux amateurs d'Alanis Morissette). C'est fin, délicat, envoutant (comment rester insensible à "With all of us" ?) et terriblement addictif. Brut aussi, avec ses petites imperfections qui font son charme. Un chouette disque malheureusement trop court et uniquement disponible par les circuits courts (directement auprès de l'artiste sur amycorreia.com)...