Le meilleur moyen de se rendre compte du phénomène 'amis d'ta femme', c'est bien de se rendre à un de leurs concerts ! Le plus hallucinant, c'est cette espèce de décontraction qui anime les 3 musiciens : quand ils montent sur scène, ce n'est pas pour jouer leur musique et toucher un cachet, mais c'est bien pour partager avec son public un moment de sincérité et de franche rigolade ! Les dédicaces pleuvent à profusion, et les 3 alcool-ytes, habitués à jouer dans des petites structures comme les bars, discutent avec le public, l'interpellent et le bousculent pour mieux le voir réagir ! La deuxième réaction que peut avoir le néophyte spectateur dans ce cirque, c'est bien évidemment ce public qui connaît les moindres paroles du groupe par cœur, et ça c'est hallucinant pour un petit groupe comme celui là ! Ca renforce encore plus l'aspect convivial que veut donner le trio pendant ses prestations forcément festives ! Quand à la musique, qui reste tout de même l'aspect le plus important dans un concert, on est pas déçu : d'entrée, le groupe déballe ses classiques comme "Les z'amis d'ta femme", "Il chante faux", "Jeanne Calment", "Marée basse", "Groupe de garçons", tout ceci sans interruption pendant deux heures entre les rots de Kraspek, les litres de bières circulant dans la salle et les strip tease des plus chauds, bref dans une ambiance plus que détendue... Les amis d'ta femme en concert, c'est bon, mangez-en, mais surtout sans modération : quelques grammes de bonheur dans ce monde de pute.