alice_in_chains_promo.jpg En 1987, Jerry Cantrell et Layne Staley se rencontrent dans une soirée. Les atomes crochus sont nombreux, les deux musiciens sympathisent assez rapidement et Jerry décide alors d'embaucher Layne au poste de chanteur dans son groupe, Diamond Lie. La basse est confiée à Mike Starr, un ami de Cantrell. Ce-dernier recrutera Sean Kinney, le petit copain de sa soeur, au poste de batteur. Le groupe compose très vite des morceaux et tourne dans les clubs de Seattle. Ils optent pour un nouveau nom et baptisent le groupe Alice in Chains (AIC) en réaction à un ancien combo de Layne Staley : Alice N' Chainz. Les désormais AIC décrochent un contrat chez Columbia en 1989 et publient leur premier maxi We die young en 1990. La chanson titre connaît un certain succès dans les radios mais c'est véritablement avec "Man in the box" qu'AIC décrochera une renommée plus importante. Le groupe part en tournée avec Van Halen et Iggy Pop. Facelift est certifié disque d'or aux Etats-Unis. Layne Staley commence à avoir quelques problèmes d'addictions, notamment à l'héroïne.

En 1992, le groupe explore un autre visage de sa musique en proposant un maxi Sap contenant uniquement des morceaux acoustiques. Cette même année sort Dirt. L'album est un franc succès. Mike Starr quitte le groupe et est remplacé par Mike Inez alors bassiste chez Ozzy Osbourne. Le succès de cet album leur permet d'être invité au prestigieux festival Loolapalooza aux cotés de Primus, Tool, Rage Against the Machine et Babes in Toyland. En 1994, Alice in Chains publie le maxi Jar of flies qui exploite de nouveau cette facette acoustique. Là encore, le mini-album est un double succès : populaire et critique. Le groupe ne fera pas de tournée pour cet album, ce qui alimentera les rumeurs concernant le mauvais état de santé de Layne Staley. Entre temps, celui-ci participe malgré tout à un projet parallèle avec Mike McCready (guitariste de Pearl Jam) et Barrett Martin (batteur des Screaming Trees, ancien groupe de Mark Lanegan). Ce projet se concrétisera sous le nom de Mad Season. En 1995, Alice in Chains sort un album éponyme souvent nommé Tripod par les fans en raison de la pochette qui contient un chien amputé d'une des pattes avant. L'album connaît également un certain succès mais l'état de santé de Staley ne permet pas aux AIC de tourner comme ils le souhaitent. Le groupe fait un retour très remarqué en 1996 pour un MTV unplugged de haute volée. Layne Staley y apparaît très affaibli mais livre pourtant une prestation vocale assez incroyable. Cette même année, sa petite amie décède des suites d'une endocardite infectieuse, ce qui l'enfonce encore un peu plus dans les abîmes de la dépression et de l'usage de substance prohibées. En 1998, Jerry Cantrell sort son premier album solo, Boggy depot, d'ailleurs considéré par beaucoup comme un album d'AIC à part entière car tous les membres du combo y participent sauf Layne Staley.
La même année, le groupe vivra ce qui sera sa dernière collaboration avec Staley en enregistrant 4 morceaux "Get born again", "Fear the voices", "Lying season" et "Died", lesquels figureront au menu du coffret Music Bank sorti en 1999. Le coffret en question contient 48 titres dont des raretés et des démos qui visent à retracer la carrière du groupe.

En 2000, Les AIC sortent un live intitulé sobrement Live. Deux ans plus tard, le 20 avril 2002, le corps sans vie de Layne Staley est retrouvé dans son appartement : celui-ci n'a pas survécu à un énième shoot mélange de cocaïne et d'héroïne. Jerry Cantrell, très affecté, lui rendra hommage en lui dédiant son deuxième album solo Degradation trip. En 2005, le groupe refera parler de lui avec notamment un concert de charité aux profits des victimes du Tsunami. C'est Pat Lachman du groupe Damageplan qui occupa le poste laissé vacant par Staley. Le 10 mai 2006, AIC réapparaît avec cette fois Phil Anselmo au chant lors du Decades rock lives donné en l'honneur du groupe Heart. S'ensuivra une grosse tournée de festivals avec William DuVall au chant (ex-Comes With the Fall).
Depuis l'été 2006 William a démontré qu'il pouvait être le nouveau chanteur d'Alice in Chains, après quelques concerts, ils entrent en studio en octobre 2008 avec Nick Raskulinecz (Stone Sour, Foo Fighters...). Un an plus tard, Black gives way to blue ravive la flamme dans le coeur des fans et le monde entier attend de vibrer de nouveau "en live".