Airbag - Identity Sorti depuis le 27 avril 2009, Identity, le premier album du groupe norvégien Airbag nous emmène sur les landes célestes d'un rock à la fois progressif et "à l'ancienne", entre Riverside et Dire Straits. Après deux démos en 2006 et 2007, Airbag reprend ici ses deux premières sorties pour les cristalliser en un seul disque. Rien de neuf donc, mais l'occasion par cet album d'offrir au groupe une résonance internationale. Sortie ingénieuse, car on parle toujours davantage d'un LP que d'une démo, alors un grand merci au label Karisma Records qui les distribue. Bien sûr, les mauvaises langues critiqueront l'opération qu'elles jugeront commerciale et inutile, mais les autres comprendront la démarche et attendront avec impatience la suite des aventures d'Airbag. Pour les non-initiés, le groupe vous propose un retour au son classique du rock, aux nuances de guitares qui ont fait la gloire de Dire Straits, auxquelles s'ajoutent maintenant toute la magie des samples et de la musique à la fois alternative et itinérante.
Composé d'Anders Hovdan (basse), d'Asle Tostrup (chant, guitare, percussions), Bjørn Riis (guitare, chant), Joachim Slikker (batterie) et de Jørgen Hagen (clavier), Airbag a tout du groupe perfectionniste, avec sur le plan technique un son très soigné qui rappelle les années 60 et le blues dont Dire Straits s'est inspiré dès ses débuts (l'album {{Dire Straits} sorti en 1978). Airbag quant à lui cite Pink Floyd, Porcupine Tree, U2, Blackfield dans ses influences, une brochette sympathique entre les grosses pointures de l'histoire du rock et les ovnis plus expérimentaux du 21ème siècle. Justement, le morceau "Prelude" s'ouvre sur le sample d'une vieille pendule, et avec un clavier dans ses rangs, Airbag enrichit la palette de ses sons grâce à Jørgen qui alterne entre le son du piano et les étrangetés sonores que peuvent créer un synthé. Dans "Safe like you" on entend de l'orgue en arrière plan, et dans "Sounds that I hear" un piano classique et majestueux. Dans ce dernier morceau, le chant clair et sublime pose une atmosphère calme et méditative, avant de laisser la place à un solo de guitare qui rappelle la beauté absolue du son travaillé et de l'influence des grands de ce monde. Avec Identity on apprécie chaque morceau sans savoir s'il provoque de la nostalgie ou de l'extase (écoutez "Colours"...). Dans "Steal my soul", le piano marque doucement la mesure puis c'est à la batterie de reprendre ses droits. La richesse des morceaux provient aussi d'ingénieux arrangements sonores qui doivent probablement nécessiter toute l'attention des ingé son pendant les concerts. Airbag révèle durant tout l'album un haut niveau de maîtrise des instruments avec à chaque morceau de très longs solos de guitare d'une beauté transcendante et authentique.
Respectueusement je réalise le niveau de composition du groupe, et admirative je ne peux que remercier silencieusement Airbag et vous en dire le plus grand bien. Car le groupe rappelle les maîtres du rock, de Mark Knopfler à Bob Dylan, de Jimmy Hendrix à Eric Clapton, tous d'horizons divers et tous immortels, sommets du rock et de son histoire. Airbag est de la vieille école et pourtant il nous délivre sans aucun doute un rock profond et alternatif. Bonne écoute ! Attendez-vous donc à retrouver le son de vos classiques avec un air de renouveau en plus.