Against Me! - The original cowboy En attendant un véritable nouvel album, les Against Me! se rappellent à notre bon souvenir avec la publication d'un disque de démos issues des premières sessions de travail pour leur second effort et première collaboration avec Fat wreck Chords : As the eternal cowboy. The original cowboy est donc le résultat de quelques heures d'enregistrements en analogique qui collent probablement plus à l'esprit du groupe. Tom Gabel déclarera même avoir regretté de ne pas en être resté là tellement il est aujourd'hui satisfait du résultat de ces sessions éclairs en forme de premier jet. L'intérêt principal de The original cowboy est donc d'offrir un visage plus fidèle aux aspirations des Against Me! : une session de rattrapage deluxe ni plus, ni moins.
Ne connaissant les Against Me! que depuis l'excellent New wave, je me garderais bien de comparer l'album dans ces deux versions et je vais juste me contenter de juger de la qualité de The original cowboy : et autant te le dire tout de suite, Against Me! cru 2003, c'était déjà du très abouti dans l'identité et l'excellence. Le suspens a été aussi court que la durée de l'album (un tout petit plus de 22 minutes) mais le groupe a le mérite de livrer un condensé impeccable ou rien ne viendra dévaloriser l'ensemble. La première piste, "A brief yet triumphant introduction/Cliché Guevera" est déjà une sacré petite claque avec son évolution en deux temps : instrumental et annonciateur de quelque chose d'énorme puis une seconde partie foncièrement punk ou cette voix taillé à la clope et à la Guiness pression fait son apparition pour un grand moment de musique alternative. Si le groupe fait preuve d'un putain de talent quand il s'agit de laisser croître un titre pour l'emmener faire d'autres sphères ("You look like I need a drink/Turn those clapping hands into angry balled fists"), Against Me!, c'est aussi des morceaux punk-folk très courts (un peu plus d'une minute... ) qui viennent s'emparer de tes neurones pour ne plus jamais les quitter ("Mutiny on the electronic bay", "T.S.R") ou des incartades entièrement acoustiques ("Cavalier eternal") qui dévoilent un visage plus pop et lisse, à l'instar d'un Weezer sans la crasse du punk et la fameuse "'irish attitude", mais tout aussi séduisant pour les oreilles.
Soit comme ton serviteur, tu connais Against Me! depuis New wave et The original cowboy devient clairement un indispensable à acquérir (d'autant qu'il ne devrait pas être trop onéreux avec la nouvelle politique de prix du label de Fat Mike). Soit tu as déjà As the eternal cowboy et on te laisse décider : la fondation W-fenec ne rembourse pas les lecteurs en cas de déception...