Achille au Cœur Léger Entre pop folk et variét' rock, Achille au Cœur Léger a de quoi charmer comme se faire détester. Des mélodies évidentes qu'on chatonne illico, ça plaît mais une telle facilité peut aussi attiser les jaloux qui hurleront avec les loups que tout cela est trop beau pour être vrai. Et pourtant, j'ai bien l'impression que ce chanteur est bel et bien un artiste. Pas assez lisse pour être taxé d'opportuniste, pas assez rock et barré pour être protéger par l'aura "underground", il navigue entre deux eaux en évitant les écueils et en apportant une petite dose de bonne humeur à ceux qui l'écoutent attentivement. Titre phare destiné à faire connaître son identité, "Le cœur léger" d'Achille évolue dans une tradition pop-rock française où l'on croise aussi bien Kaolin que Mickey 3D, le contact est immédiat, on s'accroche et on suit ses petites aventures sur les 4 autres titres de l'EP. Nous invitant dans son intimité avec humilité ("Excusez-moi"), l'ambiance est souvent feutrée et après le titre introductif, c'est surtout "Je vais partir" (et son petit côté Louise Attaque) qui donne du rythme et nous fait quelque peu voyager... léger.