Aaron Buchanan The Cult Classics - The Man With Stars on His Knees Salut. Tu aimes le grunge, toi qui, comme moi, étais en âge de suivre Stone Temple Pilots, Alice In Chains, Soundgarden et consorts au début des années 90 ? Tu aimes les arrangements dans la lignée de Queen ? Tu aimes les guitares rentre-dedans ? Tu aimes le chant gorgé de whisky et de tabac dans la plus grande tradition des années 70' ? Tu aimes les groupes qui savent composer un refrain, qui savent alterner les ambiances et qui savent tout simplement écrire de bonnes chansons ? Eh bien, j'ai un tuyau pour toi. Aaron Buchanan And The Cult Classics est pour toi.

Sorti en 2017, The man with stars on his knees se voit réédité cette année chez Listenable Records avec deux bonus. Et le moins que je puisse dire, c'est qu'il s'agit d'un petit bijou. Encore un groupe qui n'a pas inventé la poudre, mais qui sait parfaitement s'en servir pour concocter de jolies bombes pop/catchy/rock. Et avec une authenticité incontestable. Souvent proche du timbre de Freddy Mercury, de Scott Weiland et de Myles Kennedy (si, si !), Aaron Buchanan (un ancien Heaven's Basement) maîtrise son sujet avec une autorité déconcertante, et emmène (avec ses quatre acolytes) l'auditeur dans des sphères rock imparables de haute qualité.

Le rock proposé par le quintet britannique, à défaut d'être brut et direct, se révèle d'une richesse inouïe, piochant ici et là, et au gré des humeurs, dans des ambiances propres au rock 70's ("Dancin' down below", "Mind of a mute") , au heavy rock ("The devil that needs you") et au grunge ("A God is no friend", "Left me for dead"), et ce tant dans la composition que dans la production. Les guitares sont généreuses (le génial "All the things you've said and done", que je proclame meilleur morceau du disque), le basse-batterie fait le boulot avec application à défaut de folie, et les voix disposent d'une palette très variée qui brasse dans diverses influences (je l'ai déjà dit mais je le répète, si tu n'y vois pas d'inconvénient).

Véritable machine à usiner des tubes mais sans tomber dans les rouages du formatage facile et rapidement indigeste, Aaron Buchanan And The Cult Classics frappe très fort avec The man with stars on his knees, premier album sans faute de goût, aussi puissant que généreux, et qui ne pourra que ravir les fans de rock noble et majestueux.