Rock Rock > 3 Minutes Sur Mer

Biographie > un petit tour en bateau ?

C'est en 2003 que la route de Mohamed Maublanc (guitariste, machiniste) croise celle d' Andy Zelig (chanteur, accordéoniste), ensemble ils composent des titres simples et cherchent des amis pour former un groupe. Différents essais (notamment sous forme de trio avec une contrebasse) tombent à l'eau et il faut attendre l'automne 2007, pour que les Franciliens passent du duo au quatuor avec les arrivées de Léonard Mule (pianiste, guitariste) et de Jessy Rakotomanga (batteur). Les concerts s'enchaînent et ça buzz dans les milieux autorisés parisiens... Début 2008, 3 minutes sur mer s'offre à nous avec leur premier maxi auto-produit et éponyme, 5 petits titres qui sont bien reçus et amènent le groupe a rapidement retourné en studio...
En 2013, le groupe sort un premier album autoproduit, ils ne sont plus que deux (qui apparaissent alors sous les noms de Guilhem Valayé et Samuel Cajal) mais retrouveront bien vite un batteur pour défendre sur scène leur Des espoirs de singes.

3 Minutes Sur Mer / Chronique EP > Catapulte

3 Minutes sur Mer - Catapulte J'avais été aussi enchanté avec leur tout premier EP éponyme que déçu par leur album Des espoirs de singes mais 3 Minutes sur Mer ne m'a pas tenu rigueur de ma chronique, mettant un petit mot avec ce nouveau disque "en espérant qu'il te plaise plus que le précédent", c'est sympa, enfin j'espère que vous faites votre musique pour vous plus que pour moi quand même. Ce nouvel EP 4 titres remet les compteurs à zéro, on oublie les influences des débuts, on oublie l'électronique, c'est un combo neuf qui nous présente des titres poético-pop-rock quelque part entre Elista et Arman Mélies, des titres assez dépouillés mais très touchants. L'appréhension d'une direction plus variétoche ressentie à la lecture de la participation de Louis-Jean Cormier (Karkwa mais aussi coach pour le The Voice québecois) et surtout de Zazie s'efface avec les écoutes. 3 Minutes sur Mer ne fait aucune concession à la facilité, le chant de leurs invités se fonde dans l'esprit du groupe et sert le titre ne cherchant pas à se faire remarquer mais plutôt à le sublimer ("Ce n'est pas nous qui sommes mauvais" devient une pépite de pop éthérée en partie grâce au timbre de Zazie...). Retour case départ donc avec une folle et douce envie d'en écouter plus dans ce goût-là... Enfin, ça n'est que mon avis...

3 Minutes Sur Mer / Chronique LP > Des espoirs de singes

3 Minutes sur Mer - Des espoirs de singes
Alors que 3 Minutes sur Mer m'avait bluffé avec son EP éponyme sorti il y a 6 ans, ce premier album est une grande déception... Des espoirs de singes manque en effet cruellement d'homogénéité et de consistance... 17 titres au compteur mais des doublons (des versions acoustiques) et des titres déjà connus... Ce qui fait que j'ai désormais trois enregistrements de "Benzédrine", j'aime bien le morceau mais à un moment, faudrait peut-être écrire quelque chose de neuf... Du live, du studio, du neuf, du vieux, cet album mélange un peu de tout, laisse beaucoup (trop) de place à des parties parlées/chantées quasiment sans musique et quand la guitare ou la groovebox se mettent en route, c'est trop souvent simpliste et insipide, à l'écoute de certains titres, on a l'impression d'écouter une démo où tout serait encore à creuser, à approfondir. Quel gâchis car la voix de Guihlem est un vrai atout, son écriture poétique devrait servir les instruments au lieu de les étouffer. L'album manque d'équilibre, de rythme, de profondeur alors qu'on peut imaginer qu'ils ont travaillé dessus de longs mois, voire des années... L'étiquette indie-pop-folk est à remplacer par "électro-chant" et malheureusement, j'aurais tendance à ajouter un "i" car je m'ennuie en écoutant cette nouvelle production... Le groupe que j'aimais a muté et contrairement à ce que j'écrivais par le passé, j'ai du mal à les suivre...

3 Minutes Sur Mer / Chronique EP > 3 minutes sur mer

3 minutes sur mer Petites notes de guitare, timbre de voix, sonorités des mots, rythmes doux et entraînants, les premières mesures de ce 3 minutes sur mer allument tout de suite la case du cerveau où sont rangés les "groupes modèles", ici, c'est évident, le quatuor ressemble beaucoup à Louise Attaque, du bon Louise Attaque même... Mais heureusement 3 Minutes sur Mer n'est pas un clone et hausse le ton en apportant d'autres instruments ("Merci pour les mots", "Ciel de fuite") pour se détacher de cette illustre comparaison, et quand le rythme s'accélère et que les guitares s'électrifient, c'est vers l'autre immense référence qu'aurait tendance à se tourner, et oui, avec un côté nerfs à vif, son phrasé et ses choeurs lointains "Moi et les gens" rappelle Noir Désir.
Là, toi qui lit cette chronique, tu peux te dire "ça sent les vacances chez le chroniqueur, un groupe entre Louise Attaque et Noir Désir, il se foule pas..." Et si ça semble être la facilité, c'est pourtant ce qu'il y a de plus évident pour présenter la musique de 3 Minutes sur Mer qui peut se targuer de surfer sur les vagues de ces deux monstres sans rougir. Et si le groupe allume des contre feu, mettant en avant son amour pour Brel ou Higelin, c'est bien du côté indie-pop-rock chanté en français qu'il faut les classer. Et comme c'est très bien fait et suffisamment ouvert et varié pour ne pas être enfermé dans une ombre, ce disque augure du meilleur pour le quatuor.
D'un point de vue personnel (peut-il en être autrement ?), si j'aime les titres dans leur ensemble, j'ai un petit faible pour les deux qui sonnent Louise Attaque, le premier "Benzédrine" (la benzédrine est le nom -commercial- de l'amphétamine qui permet de se passer de sommeil) et ses mots qui s'entrechoquent et résonnent (encore) et "Ne me dis pas" et ses accrocheuses notes de guitare qui nous ensorcèlent... C'est ma préférence mais quelle que soit la direction que le groupe prend, je la suivrais.

[fr] Benzédrine live: dailymotion (209 hits)  External  ]