1208 Pouvez-vous m'en dire un peu plus sur vous mêmes pour commencer ?
Alex : Alors, moi c'est Alex, au chant et voici Manny, notre batteur. On s'est formé en 1997, à Los angeles. On a beaucoup tourné dans les clubs, tu sais là bas c'est le style du coin, il y a des tonnes de groupes comme nous... On a été signé sur Epitaph en 2001, ce qui coïncide avec la sortie de l'album.
Vous avez eu de la chance de tourner très vite avec de gros groupes et sur des scènes internationales, c'est votre première venue en Europe ?
M : Oui c'est génial ! C'est vrai des groupes comme nous il y a en des milliers d'où on vient et c'est aussi ce qui nous a donné confiance... d'être dans ceux qui ont eu la chance de se faire connaître ! On a attaqué avec le Worktour et le Punkorama aussi, notamment grâce à Guttermouth. C'est notre première fois en Europe et c'est cool, on a fait des concerts vraiment bien, il y a toujours du monde, demain on quitte la France pour l'Italie et on est vraiment motivés !
Alex : Ouais de toutes façons ce qui compte c'est d'avoir suffisamment à boire !

Comment s'est fait cet album, dans quel contexte êtes-vous en quelque sorte "sorti du lot" ?
A : Comme tu disais on a eu beaucoup de chance ! En fait en jouant dans les mêmes clubs où tous le monde jouait on s'est fait un peu connaître. Tu sais on se connaît un peu tous, c'est la même ambiance là-bas, on s'entraide pas mal et la scène est énorme ! Et puis il y a eu Fletcher (Pennywise) qui nous a vu dans un club, et qui aime produire les groupes qui l'intéressent... c'est surtout là qu'on a eu de la chance !
Etant un jeune groupe dans cette scène, quelle est votre vision de ce style de musique, pensez-vous que tout a été déjà exploité ou qu'au contraire il reste encore beaucoup de chose à découvrir dans le genre ?
A : Tu sais le fait de jouer avec et voir des groupes tels que Guttermouth ça nous prouve qu'il y a une longévité dans ce qu'on fait. Pour nous ce sont nos mentors.
M : Et puis il y a l'espoir de se dire "aussi longtemps qu'on pourra" !

Comment s'est fait l'album Feedback is Payback ?
A : Très très rapidement. On a été vraiment bousculé pour l'enregistrement, on nous a dit "enregistre mais t'as tant de temps et tu dois pas le dépasser". Je peux te dire que c'était la ruée !! (rires) Sinon on était heureux, pour la première fois on faisait ce qu'on avait toujours rêvé de faire, et le faire comme on le voulait vraiment.
Ce titre étrange Feedback is Payback d'où provient-il ?
M : Wow, c'est une question qui mérite réflexion ! (rires) En fait c'est une sorte de... réplique orale, verbale à des gens en particulier... c'est une sorte de revanche aussi.
A : Ouais c'est un jeu de mots mais aussi un peu notre slogan.

Comment ça se passe avec Guttermouth, c'est pas trop le carnage en tournée avec eux ? (rires)
A : Non ils nous aident à tous points de vue... on en leur est vraiment reconnaissant.

Le punk rock pour vous aujourd'hui, c'est ?
M : Ouah c'est trop dur y'a tellement de branches différentes...
A : Des bières à boire, notre bonne vieille plage, le skate, et des jolies filles partout !! (rires) non je rigole...
M : Aujourd'hui on écoute de tout, on a grandi avec Pennywise mais aussi avec de très bons groupes de pop..
A : Sinon bah.. .c'est vrai que c'est facile à jouer comme musique tu trouves pas Manny ?
M : Ouais c'est clair, on bosse pas trop ! (rires)

Les mots de la fin ?
M + A : "have fun, be good and drink beer !"