Né en 2001 du côté de Bordeaux, Year of No Light fait ses premiers pas musicaux en s'inscrivant dans le lignage des Isis, Cult of Luna et autres Neurosis, classiquement cités lorsqu'il s'agit de catégoriser les frenchies. Pourtant, dès ses débuts, YONL fait montre d'une vraie personnalité musicale, qui va être mise en exergue en 2004 avec un premier essai sobrement baptisé Demo et paru via le (à l'époque) jeune label Radar Swarm (Caldera, Cortez, Omega Massif, Superstatic Revolution, Time to Burn...). Les premières critiques sont alors élogieuses mais c'est en 2006 lors de la sortie de Nord (toujours via Radar Swarm pour la version CD et Atropine Records/E-Vinyl pour l'édition vinyle), premier album du groupe, que Year of No Light explose à la face du monde. Critique et public sont à genoux et les bordelais s'imposent dès leur premier album comme l'un des groupes majeurs du mouvement post-hardcore hexagonal. En 2007, Nord fait l'objet d'une réédition sur le territoire nord-américain via Crucial Blast Records.