Né né en novembre 2008 du côté d'Albi, (accessoirement mère-patrie de notre Charlotte nationale), WMU évolue dans un registre post-metal influencé par l'astronomie et la mythologie, le voyage entre l'espace et le temps. Rapidement, le groupe livre une première démo éponyme, avant de sortir, en totale autoproduction, un EP intitulé Aldebaran (2009). L'année suivante, le groupe publie son premier album, long-play, via Apathia Records (Lyan, Blien Vesne, Öxxö Xööx...). Intitulé A cosmic chapter with Gaia, il est suivi en 2011 par l'EP Head of column.