Ulvand - the origins A la fin des années 90', Bérangère (chant), Serge (chant, basse) et Wilfried (programmation, guitares) formaient avec un quatrième larron le groupe In Lupus Pacis, le groupe modifie son line-up (départ de Serge notamment) et change de nom pour devenir Leiden qui oeuvrera jusque 2007. Voilà quelques années (2017), Wilfried (qui avait repris du service pour From the Human Universe), Béran et Serge décident de se remettre à bosser ensemble, le résultat, c'est Ulvånd dont tu connais maintenant un peu mieux les origines. Le nom à la résonnance scandinave peut se traduire par "esprit du loup", un animal qui fascine le trio depuis toujours, dans la musique, on retrouve à la fois la douceur de son pelage et la puissance de sa mâchoire. Le chant "heavenly voice" de Bérangère couplé à celui, death, de Serge nous donnent une combinaison bien connu, comme les instruments donnent autant dans la férocité que dans les ambiances, les références qui s'imposent sont The Gathering (celui des débuts), Nightwish ou Anathema. Le groupe ne lésine pas sur les arrangements (samples, ambiance symphonique à la Within Temptation) mais malgré ses apports synthétiques, il garde une force tout à fait humaine et réussit à tirer son épingle du jeu en apportant quelques idées nouvelles comme l'usage de l'espagnol sur "Una vida" ou la fréquence assez importante des breaks qui font évoluer les morceaux en cours de route. Pour pouvoir nous donner des frissons en live, il va certainement falloir trouver un batteur mais il en existe de très bons du côté de Toulouse, ça devrait moins poser de problèmes que le coronavirus...