Tantrum - Twisted in anguish Si Tantrum n'est plus actif depuis un petit bout de temps (aucune trace discographique depuis 2003 et The frontier bursts into view), on ne pouvait les oublier comme en témoignent le tribute sorti en 2011 ou cette réédition de leur deuxième opus initialement sorti en 1997. Un peu plus de 20 ans après (en ''18), ce Twisted in anguish sonne toujours aussi actuel (certes David Weber a retravaillé le son) car même si on est loin de la fin des années 90, la noise sous toutes ses formes a toujours ses adeptes ; rien que dans ce numéro, tu peux difficilement rater Daughters mais tu trouves aussi Cortez ou We Hate You Please Die. Moins barrés que les Ricains, moins sombres que les Suisses, plus métalliques que les Rouennais, Tantrum menait sa barque entre hargne contrôlée, rythmiques énergiques, passages syncopés et distorsions saignantes. Bien dans son époque (celle du Aftertaste d'Helmet, du Subconscious nocturnal activity des Sleeppers ou du Horma de Portobello Bones), la galette n'a pas vieilli et si on la réécoute dans 20 ans, on pourra certainement encore lui trouver de l'intérêt. En attendant, tu peux en (re)profiter (et en vinyle s'il te plaît !) même si on t'en déconseille l'écoute en cas de mal de crâne...