Stömb - Duality L'art du concept album est casse-gueule, alors quand c'est instrumental, métal et quelque peu progressif, c'est encore moins évident... Abysse et Hypno5e s'en sont sortis, tout comme [Stömb] qui a choisi le thème de la dualité, un sujet relativement plus abordable du fait de l'aisance du combo à jouer sur des ambiances sourdes et oppressantes comme sur d'autres plus éthérées et lumineuses. Pour épaissir le propos et éclairer nos lanternes, le groupe a ajouté quelques textes : une voix (parlée, en anglais) sur "A voice in my head" et le poème du jeune marocain francophone Khalid El Morabethi déclamé sur "The other me". La cohabitation du bien et du mal, du beau et du monstrueux dirige les débats et les ébats, la lutte est intérieure et si la sérénité et l'apaisement semblent l'emporter ("Contemplation of the cold" ramène le calme entrevu au départ sur " The dark admirer"), on se dit que ce n'est que temporaire tant l'autre partie semble puissante ("We, the duality", "The red way") et capable de torturer son hôte avec des riffs fracassants, des rythmes venimeux et des saturations incisives. Pour nous, [Stömb] peut se battre et se débattre sans fin puisque c'est ce combat qui nous fait triper.