Stereotypical Working Class - Every cloud has a silver lining Tu es déçu par le nouvel album des Foo Fighters et tu cherches un groupe avec des mélodies destructrices, un bagout phénoménal et un son accrocheur ? Fonce sur Stereotypical Working Class et son Every cloud has a silver lining ! Si tu n'étais pas encore très rock il y a 5 ans (Day after day ça fait déjà cinq années...), peut-être que tu ne les connais pas encore et tu rates quelque chose...

Superbe artwork, très jolies sonorités (Fabrice Boy a aussi bossé avec Lodz, Fred Kevorkian a masterisé les derniers The Stooges, Drowning Pool, The Jon Spencer Blues Explosion...), les Lyonnais ne font jamais les choses à moitié sauf quand il s'agit d'incorporer harmonies délicates et riffs puissants. Là, le groupe se partage et amalgame comme dans un rêve des parties ultra douces à des attaques métalliques du plus bel effet. Et malgré le poids des ans, le combo transmet toujours son envie d'en découdre (puis au besoin de nous recoudre) car il est difficile de ne pas se laisser embarquer, et ceux qui auraient résisté à l'inaugural "Talkers are not doers" ne pourront rien face au sublime "Soon enough", du Stereotypical Working Class de haut niveau qui ravira les fans du quatuor. Parce qu'il faut bien le dire, il n'y a pas de révolution ou même d'évolution en vue, le groupe fait ce qu'il sait faire de mieux, qu'il la joue ultra cool ("A song for Kepler" et son intro à la Tool ou "Live and learn" et son renfort de contrebasse) ou plus vénèr ("Walking over you", "Truth or consequences"), on reste en terrain conquis d'avance. Et honnêtement, il faudrait être fou pour leur réclamer de faire autrement !

Every cloud has a silver lining aura mis notre patience à rude épreuve mais les SWC sont bien de retour et en pleine forme. Et les réécouter après ces années procure non seulement un grand plaisir mais met également en évidence combien le groupe s'est forgé une identité forte, car ce rock-là, avec cette sensibilité, ce timbre, cette approche chaleureuse, ils sont les seuls à le faire.