swc_promo.jpg On vous avait quitté avec un Sans repères particulièrement rentre-dedans, vous voilà de retour avec un album acoustique, c'est un virage non pas à 180 mais disons à 90° non ? Le grand écart entre un "Bustabraï" et un "Selfish", c'est quelque chose de naturel chez vous, même si l'énergie n'est pas du tout la même ?
Disons que ce sont deux aspects de notre musique. A la base le projet d'album acoustique vient d'un défi d'un bar lyonnais qui nous avait demandé de jouer en acoustique il y a de ça quelques années, puis pour la promo de Sans repères pour les forums FNAC et autres, on a retravaillé la formule et l'adaptation des morceaux au format acoustique s'est faite naturellement. L'énergie n'est effectivement pas la même c'est quelque chose de plus intimiste, les mélodies sont plus en avant c'est une autre approche des chansons ça met les morceaux plus "à nu".

Considérez-vous ce nouvel opus comme un véritable album "classique" ou plus comme un recueil de pièces acoustiques, certaines d'entre-elles ayant été composées il y a pas mal de temps et d'autre plus récemment, vous permettant par là-même de regarder un peu dans le rétroviseur le chemin parcouru jusqu'à maintenant ?
C'est vrai qu'il y a un peu de ça, car les morceaux n'ont pas été composés au même moment mais en même temps, l'idée c'était d'enregistrer notre vision de ces morceaux en acoustique a un instant "T" donc pour nous c'est un vrai album car on l'a travaillé comme tel en cherchant une cohérence dans les morceaux, leur ordre, les différents sons et certaines adaptations ont évolué aussi comme les violons sur "Sorrow" par exemple.

Le clip de "Station of nowhere" tourne sur MySpace TV et a été pas mal de fois visionné, notamment chez nous lorsqu'on a mis le lien à la suite de la chronique. Pour vous, un clip, c'est : un outil promo de plus, un "plus-produit" comme on dit dans les écoles de commerce, un véritable espace d'expression ou le visuel fusionne avec la musique, un peu des trois ou rien de tout ça ?
D'abord je dirais que c'est un bon moyen de développer l'univers du groupe et de mettre en image l'atmosphère d'un morceau après, c'est clair que c'est un bon outil promo même si les médias qui peuvent générer une large diffusion sont difficiles à atteindre, mais avec internet ça peut aider pour faire du buzz autour de l'album

Station of nowhere sort via La Baleine, une manière d'avoir une promo un peu plus conséquente que chez Socadisc, votre précédent distributeur [vu que ceux-ci sortent énormément de disques chaque mois et que les plans promo sont plus épars] ?
A la base nous avions prévu de le sortir via internet et les concerts et puis nous sommes rentrés en contact avec Charles de La Baleine qui nous as proposé de sortir l'album nationalement. C'est clair que ça se passe super bien, La Baleine assure bien dans les mises en place et la promo donc on est content. Charles nous a aussi proposé récemment d'enregistrer une reprise de "Je te donne" pour une oeuvre caritative intitulé "Les Restos du Cul" au bénéfice de l'association "Les Chamois Moustachus" mais nous étudions encore la proposition (rires).

A l'heure où beaucoup recherchent des moyens de commercialisation alternatifs, quel est votre point de vue sur le téléchargement légal/illégal et des initiatives tels que celle de Radiohead, Saul Williams ou Nine Inch Nails par exemple ?
Comme je le disais on y a songé un moment. Après le fait est que pour les groupes bénéficiant d'une bonne notoriété c'est un bon moyen de griller quelques maillons de la chaîne, d'autant que les CD sont chers. Après quand tu a une plus petite notoriété, c'est plus difficile mais à terme je pense que le net sera un élément de diffusion à prendre en compte. Pour ce qui est du téléchargement il faut télécharger intelligent pour découvrir des groupes et acheter leur disques après surtout pour les groupes "indés".

swc_station_of_nowhere.jpg Des EP's, un album assez métallique, un album acoustique forcément plus feutré. et maintenant quelle sera la prochaine étape pour SWC ? (paraît qu'il est déjà maquetté)
La suite, c'est effectivement un nouvel album électrique dont on a effectivement commencé les maquettes et qui sera bien rock 'n roll

Il y a quelques jours, je discutais avec les membres de Dysfunctional by Choice de la situation de la presse musicale en France et ceux-ci me confiaient qu'il y avait vraiment un secteur à deux vitesses. Avec d'un côté la presse dite commerciale mais sans réel intérêt pour l'artistique et de l'autre de rares magazines intéressant mais aux modèles économiques sommes toutes assez fragiles et les quelques gros (ou moins gros) webzines de qualité, quel est votre point de vue là-dessus ?
C'est vrai que c'est un peu comme ça des gros avec des intérêts plutôt économiques et des petit plus portés sur l'artistique, après il y a quand même pas mal de passionnés dans le domaine de la presse musicale et ce à tous les niveaux ; et qui peuvent permettre à des groupes sur lesquels ils accrochent d'avoir de l'exposition mais c'est quelque chose de subjectif et c'est vrai que du moment ou tu as des moyens ($$$$) tu as des amis...

Qu'est-ce qui tourne en boucle sur vos mange-disques en ce moment ?
AaRON
Oceansize
Foo Fighters

Finalement, quand on revient sur la base : "la classe travailleuse stéréotypée", votre nom n'a jamais été autant ironiquement de circonstance qu'actuellement vis ce qu'il se passe en France non ?
Si tu fais référence au culte de l'individualisme, la prépondérance de l'avoir sur l'être et cette conviction profonde que nous somme prêt à gober a peu près tout a partir du moment ou préalablement notre masse cérébrale aura été bien attendrie par les différents médias : oui notre nom illustre plus que jamais de quelle manière notre gouvernement et la plupart des "dirigeants" de ce pays considèrent le prolétariat que nous sommes fiers de représenter.
Quoi qu'il en soit comme le disait un certain M. Durden "Nous sommes tous en train d'astiquer les cuivres du Titanic..."

Quelque chose à rajouter, une question à laquelle vous rêviez de répondre et que je n'ai pas posée?
C'est vrai que vous avez présenté Garou à Gustave Parking ?