metal Métal > Step in Fluid

Biographie > SIF (WC net)

Début 2009, le guitariste compositeur Harun Demiraslan (Trepalium) propose à son ami Florent Marcadet (batteur de Klone) de monter un groupe inspiré du jazz, du rock, du funk et du hip-hop. Début 2010, les rejoignent le guitariste Aldrick Guadagnino et le bassiste Stéphane Dupé. Le line-up est au complet, et le groupe enregistre alors son premier album One step beyond en avril 2010. La sortie de l'album se fait via Season of Mist et Klonosphere le 16 avril 2011, soit un an après l'enregistrement des huit morceaux.

Step in Fluid / Chronique LP > Back in business

step in fluid - back - in business Bien occupés par leurs autres projets, les membres de Step in Fluid se retrouvent après un trou de 8 années pour sortir un nouvel album avec un nouveau camarade de jeu en la personne de Gérald (lui aussi officie dans Trepalium) qui amène un clavier qui ne peut que renforcer la couleur prog' de ce combo qui n'existe qu'à certaines saisons... Les fans de musique métal instrumentale font avec cette rareté et vont pouvoir profiter de ce retour aux affaires avec un opus moins jazzy que One step beyond et plus proche de la mouvance "math" (et donc prog'). Les Poitevins veulent nous faire bouger et l'annoncent clairement ("Booty shake") même s'il n'est pas toujours évident de coordonner ses mouvements avec la musique ("The funk bot dance"). On peut sortir les déhanchés, s'adonner à des pauses langoureuses (avec le côté lounge de "Westside step) ou tenter une chorégraphie improbable pour suivre "The stranger". Tu l'auras compris, Step in Fluid s'écoute plus qu'il ne se danse, le son peut être agressif ("Sex à pile", rassure-toi, ils sont plus inspirés pour composer sans les mots) autant que reposant ("From a friend" avec le saxo de Matthieu venu de Klone pour l'occasion) voire bucolique (la promenade "Sex in an elevator" avec la flûte traversière de Rémi (Magma)).

Step in Fluid / Chronique LP > One step beyond

Step in Fluid - One step beyond De belles productions décidément nées de l'association Klonosphere /Season of Mist (Clampdown, Saw, Miss Burton...). L'une des dernières en date, Step in Fluid est un quatuor instrumental basé sur Harun Demiraslan (Trepalium), Aldrick Guadagnino (Sinscale), Stéphane Dupé (Varius Funkus) et Florent Marcadet (Klone).
Step in Fluid, mais qu'est-ce exactement ? Un bidouillage instrumental né de l'observation technique de multiples musiciens, de membres de Meshuggah et plus largement de groupes de jazz, de funk et de hip-hop. On le sent bien, chaque style musical à apporté sa pierre à l'ensemble SIF "jazz-core" mutant, le groupe est surtout expérimental, nourri à la fois de la violence metal (les nombreux solos saturés) et d'un groove jazzy immersif ("Smooth"). Dire qu'on les imaginerait aussi bien dans un festival metal que jazz peut paraître étonant et pourtant, dans l'un comme dans l'autre, Step in Fluid s'intègrerait parfaitement dans le paysage. De nombreux solos sur "Color", une batterie feutrée et cadencée, une basse typiquement jazzy, des compositions évoluant entre rock alternatif et doom ("Dead end"), le groupe sait nourrir son mélange rock/jazz d'inspirations plus larges. Avec "Beat hunter", c'est ainsi le dub electro qui prend forme sur l'album, à tel point que l'on croirait entendre du JMPZ.
Instrumental et composé de huit morceaux, One step beyond est à mettre entre les mains de musiciens avertis, férus de compositions soignées et techniquement irréprochables.