Gautam a reçu un très bon accueil au niveau national en terme de presse, cela vous a-t-il surpris ?
Cet accueil nous a vraiment fait plaisir et nous a donné encore plus envie d'aller plus loin. On fait de la musique pour notre public, donc forcément, ça nous touche qu'ils aiment ce qu'on fait.

Ca vous a ouvert de nouvelles portes ?
Cécilia, notre manageuse a beaucoup bossé sur la presse spécialisée, et on a eu plusieurs chroniques et samplers. C'est en fait grace aux morceaux de Gautam qu'on a eu un acceuil favorable de la presse. On avait pas mal travaillé les morceaux et avait désiré avoir un super son, donc ça paye, oui.

Vous enregistrez en ce moment un album, ça se passe bien ? Il sera terminé quand ?
Concernant l'album, l'enregistrement se passe super bien. On a presque fini d'ailleurs. On a retravaillé beaucoup de chose du point de vue artistique. Le combo a muri, et ça se sent à l'écoute.
Y aura-t-il des invités ?
On n'aura que Mathias (Unswabbed, Clearcut) comme invité à la basse.

Vous prévoyez une date de sortie "indé" ou vous allez attendre de le sortir sur un label ?
On prévoit une sortie indé, et espère faire un putain de concert de sortie de l'album. On y travaille en ce moment. L'album sera produit par Terminal Zone, et sera distribué nationalement. Mais je ne peux pas t'en dire plus pour le moment...

Les groupes de Lille marchent plutôt bien, c'est plus dur de faire son trou parmi le nombre ou ça permet d'aller plus haut plus vite ?
Le fait que les groupes de Lille marchent bien nous fait super plaisir et nous donne encore plus envie de faire connaitre le metal nordiste. Il y a un super potentiel ici, donc à nous tous de le défendre. C'est pas forcément dur de faire son trou parmi les autres groupes, car on a tous un style different. On a tous une energie à faire sortir, et chacun à sa sauce.