SOIA @ Paris 2011 SOIA @ Paris 2011 En guise de premières parties, surtout là pour chauffer à blanc un public venu pour les piliers du HxC que sont les SOIA, All For Nothing et Shai Hulud balancent tour à tour au public des morceaux plein de ferveur, bondissant sans cesse dans tous les sens comme tout bon hardcoreux qui se respecte. Le chanteur de Shai Hulud, Mike Moynihan, résume d'ailleurs parfaitement l'ambiance en déclarant "All our three groups have something in common : our soul that we give to all cities every night". Bien dit Mike. Passons maintenant aux maîtres acclamés du NYHC.
25 ans. Oui, cela fait maintenant vingt-cinq ans que Sick of It All est en tournée. Impossible ? Et pourtant, depuis la sortie de leur premier album en 1987 (année de ma naissance, fichtre), les américains n'ont jamais cessé d'écrémer les scènes aux quatre coins du globe. Une performance prodigieuse, mais quand on regarde le groupe, carburant à l'eau, et ses membres, minces ou musclés, on comprend que seule une bonne hygiène de vie leur a permis de tenir physiquement et moralement depuis leurs débuts. Cette tournée fête leurs 25 années de concerts non-stop et alors alors que la salle était loin d'être pleine pendant la première partie malgré l'énergie dépensée par les premiers groupes, une horde de hardcoreux remplit complètement La Maroquinerie quand arrive l'heure des new-yorkais. SOIA time !
Dément ! Comment parler autrement de ce qu'il se passe ce soir ? A la première note (non pas au premier morceau ou dans les dix première secondes, la PREMIERE note), deux hardcoreux se jettent sur la fosse (comble à craquer) et les pogos commencent sec. Chaleur, sourires, slams par dizaines, le show est lancé. Le son est excellent et le chant de Lou Koller aussi fidèle que sur CD (et sympathique le mec avec ça...). En deuxième morceau, on a droit au mythique "Take the night off" qui déchaîne plus encore un public déjà monté sur ressorts. "Disco sucks, fuck everything", les deux excellents "Uprising nation", et "Step down" (morceaux connus notamment grâce à leurs clips) suivent, on en a vraiment pour nos oreilles et nos yeux. Sur scène autant que sur ses albums, le groupe est millimétré au poil et sacrément punchy, du vrai travail de professionnels, livré avec le cœur et la rage de vivre. Je retourne les voir dès qu'ils repassent ! Dernière date de leur "25 years Non Stop Tour", Paris leur a fait honneur, et le groupe lui a retourné l'accueil comme il se doit.