Saxon - Inspirations Saxon, presque 45 ans au compteur (ça commence à causer !), est un pilier de la New Wave Of British Heavy Metal au même titre qu'Iron Maiden, Def Leppard et Judas Priest (également toujours en activité). Ce groupe aura inspiré bon nombre de headbangers et autres shredders en herbe. Mais les membres de Saxon n'en demeurent pas moins des musiciens qui ont, eux aussi, été influencés par des artistes qui leur ont donné l'envie de faire de la musique. Et de continuer à en faire. Assurément, Inspirations, album constitué intégralement de reprises, leur est dédié.

Enregistré non loin de York en Angleterre, cet album revisite douze titres d'artistes majeurs de la scène rock, à la sauce Saxon. Les choix d'artistes consacrés dans cet album sont évidents (The Rolling Stones, The Beatles, Black Sabbath, Led Zeppelin, les amis de toujours Motörhead, Deep Purple, Thin Lizzy) et quelques surprises pimentent la tracklist (Toto, Crow, et même AC/DC ou The Kinks). L'interprétation est naturellement heavy metal, et certaines reprises sont de belles réussites (l'envoutante voix de Byford sur le "Paint it black" des Stones, les géniales covers de "Paperback writer" des Beatles et de "The rocker" de Thin Lizzy, "Evil woman" de Crow mais popularisé par Black Sabbath et repris à la sauce du quatuor anglais), mais tout ne se révèle pas parfait (la cover des Kinks est un peu insipide, le chant de Byford est limite sur "Immigrant song" du Zeppelin - n'est pas Robert Plant qui veut, et le "Bomber" de Motörhead manque un peu de vitesse et de couilles). Ce sont majoritairement des groupes originaires du Royaume-Uni qui sont revisités dans Inspirations, même si le groupe rend également hommage à des musiciens américains (Jimi Hendrix) et australiens (excellente cover de "Problem child" des légendaires AC/DC). Mention spéciale à l'OVNI de ce disque en piste 10 : "Hold the line" de Toto, aussi surprenant que sympathique.

Clairement, ce disque est agréable. Encore faut-il que tu aimes le rock. Pas besoin d'être un fan de Saxon pour apprécier cette galette qui défouraille. Si tu aimes les guitares et la saturation, ça devrait aller. Et même si le groupe ne prend pas de risque sur le choix de titres ultra populaires, le boulot est fait et bien fait. Une belle récréation en tout état de cause.