Red Mourning Avec Under punishement's tree, Red Mourning signe un superbe album. Au moins. L'écriture des titres est extrêmement aboutie, les enchaînements sont bien sentis, la multiplicité des chants, des tons et des angles d'attaque (puissance ou mélodie) et la qualité des différentes ambiances proposées par le quatuor offrent un ensemble très riche, à la croisée de multiples chemins (intégrer du blues dans le métal ? Pas de problème ! Ecoute "Slow bend"), ils tracent leur route et emmènent tous ceux qu'ils croisent tant on se sent proche de leurs idées. Aussi à l'aise quand il faut être lourd que quand il faut jouer vite ou qu'il faille poser une atmosphère plus posée, les Franciliens gagnent sur tous les tableaux et forcent le respect quelque soit la voie empruntée. D'autant plus quand on connaît les conditions d'enregistrement de cet album qui a vu Romaric, guitariste à l'origine du groupe, quitter l'aventure, être remplacé par Julien qui est lui aussi parti au moment d'attaquer les concerts. Bref, c'est avec Alexandre que Red Mourning écrit la suite de l'histoire mais aussi avec une grosse pression car ces nouveaux titres sont taillés pour la scène, il va falloir assurer mais aussi rassurer parce qu'après un skeud aussi bon que celui-ci, on en veut forcément plus.