Pretty Mary Dies, c'est presque six années de sueur, de bruit, de fureur et de passion, un mix entre Breach, Botch et Converge, au coeur du Bordelais... Six années passées un peu inaperçues pour beaucoup de monde car peu de concerts et peu de moyens. Néanmoins régulièrement présent sur les scènes Girondines et fort de trois démos autoproduites, le groupe enregistre un premier et, à ce jour dernier, album courant 2008, avant de se séparer provisoirement à cause de l'éloignement géographique de ses membres.
En 2009, la bête dort, mais n'est pas encore tout à fait morte, en attendant, Maximum Douglas (Appollonia, KilØ) sort officiellement l'album Put our names on the walls of your city.