Perihelion - Orveny Du post-metal hongrois rejoint nos pages, ce n'est pas tous les jours que cela arrive, et découvrir Örvény me remémore quand les copains me ramenaient à une certaine époque des CD d'obscurs groupes metal ou punk issus d'Europe Centrale ou de l'Est. Une musique commune mais unique par l'expression vocale liée à une langue locale. Ici, elle est hongroise et se marie plutôt bien à la musique tendue, atmosphérique et mélodique de Perihelion. Deux ans après Zeng, Perihelion ne chôme pas et envoie dans nos esgourdes un 3eme LP de 7 chansons avec une efficience digne des plus grands du genre. Les Hongrois savent narrer leur propos plein d'onirisme grâce à leurs envolées de guitares et de vocalises à la pelle (et c'est là que ça passe ou ça casse) tout en sachant à la fois poser des ambiances éthérées absolument magnifiques (le titre éponyme) et contrebalancer ci et là des accalmies plus que bienvenues. Örvény est majoritairement basé sur la mélodie, donc ne t'attends pas à manger de la violence métallique. Perihelion a clairement freiné ses ardeurs sur ce point là (bye bye les velléités black métal d'alors) et on ne peut leur en vouloir complètement à la vue du résultat de Örvény.