Old Man Gloom Né en 1999 à Santa Fé (Californie) sous l'impulsion d'Aaron Turner (Isis, Grey Machine, House of Low Culture, Jodis, Lotus Eater, Mamiffer, Split Cranium...) et Santos Montano (Zozobra), Old Man Gloom devient rapidement une véritable congrégation de talents de la scène post-hardcore/doom/sludge métallique nord-américaine lors du déménagement du projet du côté de Boston, où il s'enrichit des arrivées de deux éminents nouveaux membres : Nate Newton (Converge, Doomriders) et Caleb Scofield (Cave In, Zozobra).

Quelques mois après sa naissance, le projet accouche d'un premier album, Meditations in B par le biais du label Tortuga Recordings et enchaîne en 2001 par deux sorties simultanées avec Seminar II: The holy rites of primitivism regressionism et Seminar III: Zozobra. Suite à cela, le groupe livre un EP en 2003 (Christmas Eve I and II + 6) puis un quatrième album studio intitulé Christmas, toujours (comme depuis ses débuts) chez Tortuga Recordings, qui outre, les albums dOMG, a notamment sorti entre 1997 et 2010 des productions de 5ive, Tusk ou Scissorfight. Puis silence radio.

Old Man Gloom, alors que ses membres voient leurs agendas respectifs largement bookés par leurs différents groupes et autres side-projects, notamment Aaron Turner, puisque celui-ci, outre ses activités de musicien, est également un graphiste très demandé et last but not least le co-fondateur du label Hydrahead (Isis, Jesu, Pelican...). Structure via laquelle OMG va faire son retour sous les feux de la rampe en 2012, avec l'album No, son cinquième opus studio, enregistré avec le concours de Kurt Ballou (Converge, Ken Mode, Gaza, Rise and Fall, Today is the Day, Torche, Trap Them...).