Comment s'est déroulé la tournée avec Cradle of Filth ?
C'était vraiment excellent - c'était la première fois qu'on jouait devant autant de monde, ça a envoyé ! Jouer face à un millier de personnes, c'est un super job, surtout que les gens se chauffent les uns, les autres... Merci à la suggestion de masse ! (rires) On est loin de jouer la musique la plus agressive du monde, mais lors du concert de Glasgow, à un moment, je mate le public et je me dis "merde, ils se sont barrés" et je m'en rends compte que je mate le centre d'un immense circle pit ! C'était quelque chose de nouveau... Bref, c'était une super tournée pour nous, et les autre groupes, Cathedral et Cradle of Filth nous ont bien aidées, c'est des mecs en or. Y'a rien de pire que de tourner avec des gens avec qui tu ne t'entends pas...

Et le public a réagi comment ?
Ils ont eu l'air d'aimer ça... ce qui est une bonne chose puisqu'ils ne nous avaient certainement pas écouté avant et que c'étaient surtout des fans de black métal. On a particulièrement eu de bons retours sur nos nouveaux morceaux, cequi est un soulagement et là, on sait qu'on est sur la bonne voie.

En général, les fans de métal sont plutôt des mecs, que ce soit une fille qui dirige le groupe, ça fait une différence avec le public ?
Je pense que dans les yeux de certains, on doit être plus intéressant... Mais ça marche dans les deux sens, si les gens ne nous apprécient pas aprés nous avoir vu, ils auront une preuve que "les filles ne savent pas faire de métal". C'est un peu comme si les quelques groupes de filles avaient une responsabilité envers toutes les femmes, il faut prouver qu'on est suffisament bon ! Et ce n'est pas très équilibré.... Ce que j'aimerais, c'est que plein d'autres filles jouent du métal, comme ça, ça ne serait plus "sensationnel" que des filles fassent du métal...

Pour certains, la Norvège, c'est le pays de Peer Gynt et d'Edvard Munch, pour d'autres celui de Dimmu Borgir et Arcturus. De quelle manière votre pays influence votre musique ? La Norvège est une bonne terre pour le métal ?
Ouais, c'est le cas ! On a quelques bons groupes et des groupes pionniers qui vivent et travaillent en Norvège, ce qui est une source d'inspiration. La Norvège est une bonne terre pour le métal grâce aussi à l'héritage culturel que tu mentionnes, ça se ressent dans certain traits folkloriques du métal norvégien; et aussi les conditions ici. La Norvège est peu peuplée, froide et sombre, c'est le meilleur terreau pour des âmes sombres et diaboliques (rires) ! Si la nouvelle génération de groupes peut grandir avec la réputation et les mérites de leurs "prédécesseurs", ça risque de durer...

Octavia Sperati : Winter Enclosure Winter enclosure est sorti il y a quelques mois, comment vous le voyez désormais ?
Honnêtement, on est impatient de présenter nos nouvelles compos, ça fait trop longtemps qu'on vit avec les titres de Winter enclosure. Enfin, ça ne veut pas dire qu'on n'est pas content de cet album, bien au contraire, on a été très touché de voir comment l'album a été bien reçu par le public et les media, et Winter enclosure sera toujours un peu spécial pour nous...

Lors de la composition d'un titre, vous commencez par la musique ou les paroles ?
La plupart du temps par la musique. On fait attention à ne pas écrire des trucs un peu simplistes typés "groupe avec une filleau chant" où les riffs ne sont pas la priorité. On veut avoir les deux : de bons textes et de bonnes grattes et c'est pas évident de trouver de bons riffs basés sur des textes. Mais Silje est une très bonne musicienne avec un chant qu'on distingue assez bien alors quand elle arrive avec ses lignes de chant, on fait de notre mieux pour l'accompagner sans tomber dans le piège de la guitare décoratrice...
Cependant, la chanson "Hunting eye" est réellement basée sur les lignes de chant de Silje, c'est peut-être l'une de nos chansons plus classiques en termes de mélodie et structure.

Sur l'album, après le très tendu "Without air (before)", "Without air (after)" est un des titres les plus impressionnants avec une voix saturée et des guitares très lourdes. Comment avez-vous composé ces chansons ?
"Without air" est une chanson avec différents thèmes musicaux, mais avec deux partis principales qu'on a transformé en "before" (avant) et "after" (après). Elles ont été écrites séparément, en fait nous avions arrangé la partie lente et melancolique depuis plusieurs années, sachant que nous allions ajouter quelque chose de puissant, mais tout en prenant notre temps pour trouver les bons riffs pour la deuxième partie. Les textes ont également été écrits en deux fois, à l'origine il ne devait pas forcément y avoir de lien, mais l'idée de faire de la chanson quelque chose de massif et plus brutal allait bien avec les différentes ambiances des deux textes. Les lignes de chant sur "before" ont été trouvées en studio, un grand respect à Silje pour cette superbe improvisation ! Et bien que le processus d'écriture ait été fragmenté, je trouve que les paroles, les lignes vocales et la musique interagissent très bien aussi bien dans les thématiques que dans la musique.

Comment voyez-vous votre prochain album ? Quels sont vos projets ?
Nous avons juste commencé à composer, on n'en est même pas encore au point de nous intéresser aux thèmes que l'on va aborder. On doit trier tout ça bientôt, trouver une direction musicale et un son qui nous convienne. Le dernier album était plus ou moins un collage de titres écrits entre 2000 et les enregistrements qui ont commencé en 2004. Cette fois je pense que nous serons plus sélectifs en ce qui concerne les compos qui devront avoir notre priorité. Mais avant ça, nous voulons encore tourner et vite, en Europe et peut-être jouer dans quelques festivals cet été. Il n'y a encore aucun plan concret pour le moment mais on y travaille...

Il y a quelques groupes plutôt métal avec des chanteuses : Guano Apes, My Ruin, Epica, Velcra... Que penses-tu de ces groupes ?
Honnêtement, je ne ne connais pas bien ces groupes, mais vu que tu poses la questions, je suis aller voir le site de My Ruin et les quelques extraits que j'ai entendu sont bien sympas !

Tu écoutes quoi en ce moment ?
Je parle uniquement pour moi, j'ai chopé quelques titres de Black Sabbath récemment et donc y'a pas mal de Sabbath sur ma platine... A côté de ça, en ce moment j'écoute Bolt Thrower, Sepultura et Damageplan.

Récemment Sony/BMG a connu un cauchemar en terme de relations publiques, ils ont sorti quelques albums avec un système "copy-controlled" pour éviter le piratage mais ce système a cassé beaucoup de protections d'ordinateurs et a permis l'infiltration de virus. Que pensez-vous de ces renforcements de copyright ? Quel serait la meilleure solution pour protéger les copyrights et éviter d'enfreindre les droits des utilisateurs ?
Je ne pense pas que les restrictions sur les produits du client sont la bonne solution, une fois que tu as acheté un CD que c'est ta propriété privée et en principe tu peux en faire ce que tu veux (et au moins le mettre sur ton ordinateur). Mais quand l'application des règles de copyright contribuent à créer un danger pour la sécurité de son ordinateur, ils outrepassent leurs droits ! Ensuite, c'est un dilemme moral et une question de conscience... C'est vraiment pas évident parce que la plupart des personnes ne respectent pas le fait qu'un CD est un objet artistique qui doit être payé. Et laisser à l'acheteur le droit de faire le bon truc n'aidera pas non plus. Je suis pour qu'on achète la musique. Cela ne signifie pas que je n'ai jamais téléchargé de musique moi-même mais j'ai ma propre règle : si je télécharge un truc qui me plaît alors je dois acheter le CD.
La solution passe par la technologie et Internet. Les maisons de disques et les artistes devraient utiliser l'Internet comme un "allié" pour récolter l'argent qu'ils méritent, et exploiter le fait que l'Internet est un nouveau magasin de disques... D'une façon ou d'autre ça doit être possible !?!

Merci !
Merci à toi d'interviewer Octavia Sperati ! Cheers :)