neurosis_promo.jpg Né en 1985 du côté d'Oakland en Californie, Neurosis est à ses débuts une formation rock/hardcore/punk. De l'album Pain of mind (1987) à Souls at zero (1992), le groupe reste dans un registre musical assez courant dans la scène underground de l'époque mais à partir de 1992, sa musique évolue vers un metal chaotique, sombre, lourd, torturé et terriblement oppressant. Précurseur de ce mouvement que l'on appelle post-hardcore, Neurosis inspire des groupes tels qu'Isis ou Cult of Luna notamment avec Enemy of the sun paru en 1993 chez Alternative Tentacles, le label fondé par les Dead Kennedys. Entre-temps, un side-project ambient expérimental voit le jour avec Tribes of Neurot notamment avec Billy Anderson. En 1996, le groupe notamment emmené par Scott Kelly (guitare, chant), Steve Von Till (guitare, chant) et Dave Edwardson (basse, synthétiseurs, chant), frappe à nouveau un grand coup en sortant Through silver in blood.
3 ans plus tard, il mettra définitivement le petit monde des musiques extrêmes à ses pieds avec Times of grace, album au concept complètement dément puisqu'il peut s'écouter indépendamment ou en juxtaposition de l'album Grace des Tribes of Neurot. En 2001, Neurosis explose encore une fois la concurrence avec A sun that never sets (Relapse) avant de tenter une nouvelle expérience avec Jarboe et l'album Neurosis & Jarboe paru en 2003. Un an plus tard, le groupe sort l'excellent The eye of every storm avant de prendre un peu de recul en se consacrant pleinement au label Neurot Recordings, fondé aux débuts du groupes par Kelly, Von Till et Edwardson. Un label qui a fil des années s'est affirmé comme une valeur sûre de la scène metal indépendante US (aux côtés d'Hydrahead Industries notamment) en sortant les disques de Battle of Mice, Final (l'un des nombreux side-projects de Justin Broadrick), Grails, Isis, Made out of babies, MGR, Oxbow ou Red Sparowes. En 2007, Neurosis revient sur le devant de la scène avec son neuvième album Given to the Rising (Neurot Recordings).