Missing : Right 4 Pleasure Sorti en février 2005 ce maxi met Missing sur la bonne trajectoire, 4 titres efficaces pour Right 4 pleasure, un mix entre trip-hip-hop et métal bien assemblé et délivré avec efficacité. Une bonne dose de métal, des guitares acérées et des ambiances légèrement trip-hop comme sur "Koma kaos", Missing oscille entre néo-métal et trip-métal de manière duale, une voix à la Fred Durst de Limp Bizkit avec une legère pensée pour Marilyn Manson et Viridiana, le groupe fait ses armes du côtés de 9 Millimètres et Asaliah mais avec sa touche trip-hop à la Munshy.
"Signed" vibre, crie, les 5 Aixois délivrent un cocktail de guitares lourdes avec ses échos de notes aigües, un peu à la Korn post-Follow the leader, de manière sûre mais ciblée le titre fait sa place dans l'espace sonore, et met les choses en place pour un "Not a friend" ficelé avec soin, une percussion hypnotique, le chaloupement interne lent du titre apportant un groove imparable, qui se délite sur un pont très éthéré avant une enflammade en règle qui colle au pilori l'impression mellow-métal.
Dernier titre de ce maxi, "Wish me hell", lui, danse sur un orgue sautillant, cette gigue envoie la sauce sur un refrain massif, avec toujours cet effet sur la voix très Mechanical animals, les guitares se mettent de la partie, tissant, martelant avec joie un titre phare qui donne un concentré d'un Missing qui s'enflamme, sur ce beat de basse/batterie appuyé par des choeurs saveur Significant other.