Machine Head - Unto the locust Après avoir envoyé du très très lourd avec Through the ashes of empires et The blackening, Machine Head revient aux affaires avec Unto the locust et c'est une petite déception. En 4 ans, ils ont pu ré-aiguiser leurs guitares et remettre du lest dans les rythmes mais ici, ça fonctionne moins bien... La faute peut-être à un manque d'homogénéité de cet opus où l'on peut croiser dans le même titre (le premier "I am hell (Sonata in C#)") une intro ésotérique, un déchaînement avec une montée de riffs heavy et une partie chantée totalement HardCore, comme si on mixait Enigma et Sick Of It All et qu'on ajoutait un peu de Scorpions (ce solo qui se termine en fade...). La faute certainement au titre qui renvoie au nom de l'album, "Locust", une architecture plan plan et un gimmick vu, revu et re-revu des centaines de fois, sérieusement les gars, vous n'avez pas trouvé mieux que ça ? Sur ce coup-là, Machine Head déçoit vraiment. Le quatuor fait également preuve de manque de recul ou d'inspiration sur plusieurs détails, dans sa typographie par exemple le "S" est très stylisé certes, mais quand il est doublé ("Darkness within"), il n'est pas sans rappeler le symbole SS... Côté idées musicales, on a un autre exemple avec l'introduction "Who we are" où des enfants de choeurs déclament this is who we are, Machine Head des enfants de choeurs ? Le morceau sera un carton en live parce qu'on y retrouve ce que le groupe sait faire pour mettre un public sans dessus dessous mais sur le plan artistique, c'est beaucoup moins fouillé que "Pearls before the swine", la vraie perle d'Unto the locust avec ses changements d'ambiance en douceur, un Robb en grande forme et des petits souvenirs laissés par Gojira en fin de morceau. Quelques autres titres sont bons mais ne suffisent pas à élever l'album aux rangs des précédents... Et oui, si cet album déboulait après The burning red ou Supercharger, je l'aurais certainement bien mieux apprécié qu'aujourd'hui où il doit subir la comparaison avec les deux monstres que le groupe a sorti en 2003 et 2007.