MH - Hellalive Putain, bientôt 10 ans que Machine Head nous est arrivé dans la tronche... Ca ne nous rajeunit pas tout ça... Surtout que j'ai personnellement un peu lâché l'affaire depuis The burning red... Au vue du track-listing on peut se dire que quelque soit l'épouqe préférée des fans du groupe, ils seront satisfaits, chacun des quatre albums étant bien représentés, les quatorze titres ne font même pas la part belle au dernier album en date (le live a été enregistré sur 2 dates de la dernière tournée et essentiellement à la Brixton Academy de Londres). A l'écoute de ces titres, ce sont plutôt les "vieux" fans du groupe qui vont se régaler, et oui, Machine Head en live ne prend que très rarement le temps de se poser ("The burning red") et monte sur scène pour faire exploser le pit à coups de gross riffs et de grosses caisses fracassantes. Robb Flynn très à l'aise discute avec le public, le motive (comme s'il fallait le faire !!!), tient très bien ses parties mélodiques, tous les quatre sont au taquet (même les cinq puisque Ahrue a quitté le groupe durant la tournée, remplacé par Phil Demmel...) et sont audiblement heureux d'en découdre. Machine Head est un groupe réputé pour ses concerts, ce disque en témoigne à tout jamais. On se demande même pourquoi le groupe n'a pas sorti d'album live avant celui-ci ! Le boulot de Colin Richardson sur le son est impressionnant, on s'y croirait ! Et côté grands moments de ce live, on notera que les "vieux" titres fonctionnent toujours aussi admirablement bien et que rien de tel qu'on bon "Old" ou "None but my own" pour foutre le feu, même sans Contos, "Davidian" est explosif, et les "The blood, the sweat, the tears", "Ten ton hammer", "Take my scars", "From this day" font de ce Hellalive une sorte de best of live indispensable.