The Lumberjack Feeback The Lumberjack Feedback, BAM ! Ou comment annoncer la couleur en deux temps-trois mouvements : on s'attend forcément à du lourd, du lent, du gras qui tache et on est pas loin de ça avec "Drone concerto" : saturation qui croît, riff qui nait de celle-ci, développement assez "Earth-ien" dans les ambiances, conclusion pas degueu. Carrément pas mal. On enchaine avec "1937" qui conjugue deux phases : un riff répété et une soudaine prise de vigueur du quatuor. Bien belle réussite qui hérisse le poil comme il faut. Sur la piste suivante, le groupe s'essaie à la nuance avec pas mal de succès. Sur l'intro' de "Spring Brakes", The Lumberjack Feedback se rapproche de la légèreté post-rock d'un Mogwai pour prendre peu à peu du muscle (ou du gras) et côtoyer Neurosis dans la densité sonore : hypnotique à souhait. Le groupe ne faiblit pas et propose encore une piste de qualité avec "Baum in der angst" qui s'approprie les riffs de Crowbar pour t'entrainer dans un petit périple dans les marécages nordistes. Le reste de la démo est sensiblement du même acabit mais en développant de nouveau cette facette Earthienne durant de longues plages (comme "11111") où l'on jurerait à un featuring de Dylan Carlson, c'est dire l'importance de cette influence mais les The Lumberjack Feedback n'en oublient pas pour autant d'aller plonger dans le bain de boue dès que l'opportunité se présente et elle se présentera souvent. Pour du entièrement fait-maison, le groupe s'en tire en tout cas avec les honneurs. Allez les voir en concert, achetez leur cette démo et des T-shirts histoire qu'ils puissent se payer Steve Albini et cartonner dans la planète doom/sludge/drone/mélange bâtard. Une affaire à suivre très près. D'autant plus qu'ils ont visiblement de la suite dans les idées en matière d'artwork et d'univers visuel.

Ci-joint un morceau en téléchargement gratos qui est une photographie bien plus fidèle de ce qu'est The Lumberjack Feedback aujourd'hui. Aussi envoutant qu'Audrey Horne en pose lascive sur ton canapé, n'est-il pas ?