Loudblast : Loud, live & heavy Avertissement : ceci est la chronique de l'exemplaire promotionnel de Loud, live & heavy et non pas de la version en vente dans le commerce... Que des disques nous soient envoyés en version "promo" sous une simple pochette plastique sans aucun artwork, on en a pris l'habitude, mais là c'est la première fois qu'on reçoit un CD avec 4 extraits vidéos en lieu et place d'un DVD... Certes le DVD live est présenté comme un "bonus" du CD mais qui peut le croire ? Quand on vous annonce un DVD de Loudblast avec un concert et environ 3h de live et autres goodies, le CD live qui l'accompagne, c'est peanuts... De ce DVD qui semble assez énorme sur le papier, et qu'on attend depuis 4 ans et ce fameux concert de Calais (lire Loudblast enregistre son DVD à Calais (nov. 05)), on se contentera juste de 4 vidéos, c'est toujours mieux qu'un lien Youtube mais ce n'est pas suffisant pour disserter sur ledit DVD... Quid du CD alors ? Je ne sais pas ce que ça donne pour ceux qui n'étaient pas au concert, mais pour moi qui y était, c'est étrange... Quasiment toutes les interventions de Stéphane sont coupées, des titres ont été retirés et l'ordre de la set-list complètement bouleversé ! Out les "Presumption", "Taste me" et "Pleasure focus" qu'on retrouve ensuite tiré d'un concert de 99, out également l'énormissime "Bow down" (trop d'erreurs ce soir-là ?) et pas mal de transitions orales qui chauffent le public et nous plongent dans l'ambiance d'un "vrai" concert de Loudblast. Mais qu'on supprime 1 ou 2 titres et le "blabla", à la limite, passe encore mais pourquoi diable les présenter dans un ordre complètement différent de celui élaboré par le groupe ? "Cross the treshold", "No tears to share" et la reprise de Slayer "Mandatory suicide" sont évidemment joués en rappel, ici on les attaque dés la 6° piste et l'auditeur non averti se demande pourquoi Stéphane annonce que c'est "la dernière chance" de retourner la salle calaisienne alors qu'on n'est qu'au début du CD... L'ajout de titres plus vieux ("Wrapped in roses", "Fire and ice") et captés live en 1999 ne font qu'augmenter la confusion de ce live qui se transforme en presque best of...
Bref, on peut se poser beaucoup de questions sur ce Loud, live & heavy, pourquoi sort-il si tard ? Pourquoi la set-list est-elle réarrangée ? Pourquoi ne pas sortir un DVD avec un CD bonus plutôt que l'inverse ? Le label n'en a-t-il rien à foutre de la promo ? Mes réponses supposées ne sont peut-être pas les bonnes alors j'espère avoir celles du groupe...