Lion's law Salut Wattie. Merci de nous accorder un peu de temps pour cette interview. Pour ceux qui ne connaissent pas Lion's Law, peux-tu nous faire un petit tour du propriétaire ? Petit historique, membres du groupe, influences. ça se passe comment de jouer avec une légende dans le groupe (Tomoï de Komintern Sect et Burning Heads) ?
Alors ça, du temps en ce moment on en a, confinement oblige !! Lion's Law s'est formé en 2012 autour de Louis, Pipa et moi. On jouait dans deux groupes qui s'appelaient Street Kids et Maraboots et on voulait faire un groupe Oi! en anglais dans le chant, un peu mieux produit que ce qu'on faisait déjà et avec des influences plus modernes. On cherchait un batteur et on fréquentait déjà Tomoï par amitiés communes. Pour nous, on pensait à lui effectivement en tant que légendaire batteur de Komintern et des BH. On pensait qu'il allait nous foutre un vent vu que ça faisait longtemps qu'il avait arrêté de faire de la Oi!, mais à la surprise générale, il a dit oui !!! Et voilà, ça fait 8 ans que ça dure, avec quelques changements de line-up et parfois des remplacements de batteur forcés vu que Tomoï avait du pain sur la planche avec Burning. En 2020, Lion's Law c'est Daick (Guitare), Louis (Guitare), Swann (Basse), Tomoï (Batterie) et Wattie (Chant), 8 EPs, des centaines de concerts à travers le monde, 3 albums et un nouveau à venir très, très prochainement !

The pain, the blood and the sword sort le 24 avril et j'ai la chance de pouvoir l'écouter depuis quelques semaines. Je me trompe ou vous avez musclé votre jeu ? La production est également plus "fat" que sur les disques précédents, n'est-ce pas ? J'ai même l'agréable impression que vous intégrez des éléments nouveaux dans vos compos empruntées au hardcore ("Roses and dire") et même au power punk ("Pathfinder").
On a fait le choix d'aller enregistrer au Studio Ultramarinos sur la Costa Brava en Catalogne car on avait effectivement beaucoup accroché sur le dernier album de CRIM, allez écouter si vous ne connaissez pas, notamment car la batterie était énorme. Donc oui, on muscle la prod, quitte à faire propre autant aller jusqu'au bout de la démarche ! On assume également une diversification des styles, tout en gardant des chansons très Oi! et une agressivité qui nous est propre. On affirme des styles qu'on a toujours appréciés avec des chansons plus hardcore ou punk-rock comme tu as pu l'entendre !

Le disque, troisième LP de votre discographie a donc été enregistré en Espagne par Santi Garcia (Not Scientists, Celeste). Pourquoi ce choix ? Le disque sortira par l'intermédiaire de la collaboration de divers labels dans le monde entier, et je crois que c'est une première pour vous. Pourquoi une multitude de labels et non pas une ou deux structures comme pour vos précédentes prods ? Vous vous donnez les moyens pour conquérir un peu plus le monde ?
Santi Garcia est un mec adorable avec qui tu passes un bon moment en plus d'enregistrer chez lui et de profiter de son excellent taf ! Comme je l'ai dit plus tôt, on a beaucoup accroché sur pas mal de ses dernières prods. Alors pourquoi pas ?! Pour ce qui est de la sortie de l'album, notre pote David (HFMN) a décidé de le sortir seul et de s'appuyer sur tout notre réseau de potes gérant des labels pour le distribuer. C'est en quelque sorte une autoprod qui sera distribuée par les plus gros labels mondiaux du style. Notre label français, sur lequel on sortait habituellement nos disques, ne s'en sortait plus sur nos dernières prods... beaucoup trop de boulot pour un petit label de gens passionnés. Big up à Une Vie pour Rien !

Pour ceux qui ne sont pas des flèches en anglais, de quoi parlent les textes de ce nouveau disque ? On est sur les mêmes thèmes que les précédents ?
Après une période très sombre et négative au niveau des textes, on est sur une nouvelle période plus empreinte d'espoir chez Lion's Law. L'envie de ne pas lâcher l'affaire, de renoncer ou de ne pas céder à ses addictions. C'est toujours très noir mais pas défaitiste, on avance vers la lumière. On cherche le courage pour trouver chacun notre chemin. Putain, ça y est, je suis un poète.

Comment ça se passe le processus de composition : Louis s'occupe de tout ? Il apporte du "clé en main" ? Tu écris les textes ? Vous imposez à votre bassiste de jouer 180 notes à la minute ?
Louis s'occupe de tout en ce qui concerne la guitare. Pour les textes il écrit l'immense majorité mais je l'aide quand je peux... ou quand c'est nécessaire. Mais il y a certains textes qui sont de moi et même une chanson écrite par Tomoï sur le prochain album ("Un jour"). Notre bassiste Swann est libre de faire ce qu'il veut, tant qu'il le fait bien !!!

Pour moi, la grande force de Lion's Law, c'est d'avoir su moderniser le style et le son de la Oï! telle qu'elle peut être perçue par le grand public, et de pouvoir fidéliser un public venu punk rock (comme ça peut l'être pour moi). Comment ça se passe pendant les concerts : plus de punks que de skins ? Vous êtes plus à l'aise sur des fest oï/street punk ou sur des fest rock en général ?
On a commencé en jouant uniquement dans des concerts Oi!, car c'est notre scène ! Mais c'est vrai que petit à petit, on a été invités par des festivals plus grands avec un public plus "rock" classique. On arrive à convaincre ce public également, y'a de tout : des hymnes, du punk rock et des chansons beaucoup plus "bourrin" ! On est quand même toujours plus à l'aise sur un festival Oi! où on sait que les gens nous connaissent déjà et connaissent nos morceaux, car rares sont les groupes qui durent aussi longtemps sans splitter dans notre scène. Et comme la particularité d'un concert de Oi!, c'est que la foule peut reprendre en chœur tous les morceaux , ça se ressent et ça te mets direct dans le truc !

Lion's Law - the blood the pain the sword Avec le maxi Zonard, Lion's Law s'est ouvert au chant en français. Avec ce nouvel album, ce n'est pas moins de quatre morceaux chantés dans la langue de Molière. Tu as l'habitude de chanter en français avec d'autres formations, alors pourquoi le chant en français intervient "seulement" maintenant pour Lion's Law ? Au niveau des textes et du "message" à faire passer, tu es plus à l'aise dans quelle langue ?
Avec nos précédents groupes et nos autres groupes dans lesquels on officie à coté : Bromure, Rixe, HardTimes, CRAN,Komintern Sect pour ne citer qu'eux..., ça chante en français. Avec Lion's Law au début, l'idée, c'était vraiment de se démarquer en chantant en anglais. Et puis ça permet de tourner beaucoup plus à l'étranger ! Mais attention, ça ne veut pas dire qu'on n'aime pas le chant en français ! Loin de là ! Je trouve toujours que le français est beaucoup plus dur à manier pour que ce soit bien écrit et évidemment, étant notre langue maternelle, c'est bien mieux pour nous afin d'exprimer ce que l'on veut ! Je pense que le public, français et international, nous a donné le déclic en réclamant des chansons en français. Ça ne pouvait pas nous faire plus plaisir ! Donc on s'en donne à cœur joie. Ce n'est que le début de Lion's Law en français ! On prévoit quelque chose !

Lion's Law est un groupe tourné vers l'international, si bien que pendant longtemps, vous n'avez pas beaucoup joué dans l'hexagone. À quand une tournée française digne de ce nom ? Lion's Law a-t-il accès au réseau des SMAC, avez-vous le même réseau que le punk rock ou le hardcore ?
Le réseau Oi! / punk en France reste quand même très limité. Voilà pourquoi on joue beaucoup plus à l'étranger, et notamment en Allemagne où les groupes Oi! sont les habitués des salles de type SMAC. En France, ça a encore du mal à passer. va savoir pourquoi.

Lion's Law est indubitablement lié à la culture skinhead qui est mal connue du grand public, voir stigmatisée pour de mauvaises raisons. Vous êtes ouvertement anti fascistes, mais Lion's Law est-il un groupe "politique" ? Finalement, Lion's Law, c'est du punk rock joué par des skins, non ?
Clairement, une des raisons pour lesquelles on nous ferme certaines portes en France. Lion's Law, oui, est un groupe skinhead mais affilié au mouvement SHARP : Skinheads Against Racial Prejudice. Donc oui, nous sommes un groupe anti-raciste. De là à dire que nous sommes un groupe "politique", je ne pense pas. Nous sommes un groupe qui prône des valeurs de respect, d'amitié et de liberté. Nous ne dictons à personne notre façon de penser. Mais nous avons notre vision bien à nous du mouvement skinhead. Tout le monde est le bienvenu, quelle que soit son origine.

Tu joues dans pas mal de groupes (Rixe, Bromure,.). Lion's Law est-il ta priorité ? Comment jongles-tu avec cet emploi du temps qui doit être chargé en tournées, répètes, périodes de composition ?
Je joue actuellement dans 5 formations en comptant Lion's Law : Rixe, Bromure, Faction-S et Atlantes. J'essaie de concilier au mieux tous les groupes pour qu'on puisse chacun un peu jouer mais c'est clair que ça ne me laisse pas beaucoup de week-ends libres ! Mais je te rassure, je le fais parce que je le veux ! Et parce que ça me plait ! Lion's Law est ma priorité et c'est clairement le groupe qui tourne le plus. Mais niveau composition, on me retrouvera plus chez Bromure, Faction-S et Atlantes.

Toi qui voyages un peu partout dans le monde, as-tu une explication de pourquoi la Oï française a le vent en poupe à l'international ?
La Oi! française a une bonne réputation de par la qualité des groupes que l'on a eus dans les années 80. Divers groupes mais déjà très bons musicalement et avec une identité forte : Camera Silens, L'infanterie Sauvage, Brainwash par exemple... Donc on représente cette identité également. Je pense que la langue française se prête aussi très bien à ce style.

Quel est ton meilleur et ton pire souvenir de tournée avec LL ?
Pour mon meilleur souvenir, indéniablement notre tournée commune avec Komintern Sect en Colombie en 2015. 2 semaines sous le soleil de l'Amérique du Sud, à refaire ! Le pire souvenir ? Il y a des milliers d'histoires pourries après 8 ans sur les routes mais personnellement, je ne m'en souviens pas. je ne garde que les bons !!!

Que peut-on souhaiter à Lion's Law à part la fin de cette putain de période de confinement pour vous permettre de retrouver la route ?
On espère que le nouvel album fera plaisir à tout le monde et qu'il pourra permettre de passer le confinement plus agréablement !! Et que vive la Oi!

Question bonus : tu chantes sur le prochain album de reprise des Burning Heads ? Outre le fait que vous avez un batteur commun, que représente pour toi ce groupe plus influencé par Bad Religion ou Adolescents que par Komintern Sect ?
J'ai passé une partie de mon enfance à Orléans et j'ai connu Burning Heads sur ma planche de skate vers 12 ans . Donc ça me parle pas mal et ça m'a fait énormément plaisir qu'ils m'invitent !!!! Quel honneur !

Merci à toi. Si il y a quelque chose à rajouter, c'est maintenant.
Tout pour la Oi!