Lies - From the ashes of our world Alors que le groupe commençait à se faire un nom (histoire de se différencier des homonymes italiens, hollandais...), Dam's et Tristan ont quitté l'aventure laissant Laurent et Asyd seuls aux commandes. Ils ont finalement trouvé Ben (chant) puis Vincent (basse) assez percutants et relancé la machine avec un crochet à droite, un crochet à gauche et un uppercut au menton. Avec un chant assez mélodieux et des riffs plus liés, [Lies] s'est éloigné du néo (avec quelques résurgences comme sur "Deal with it") pour se rapprocher d'un métal alternatif et ouvert sur des expérimentations pas toujours aussi réussies (le clavier option Type O Negative de "Better off alone") que l'épique final "Schizophrenia". Ben semble s'être vite et bien intégré si on s'en tient à l'excellent "Anger" ou aux très calmes "No way" ou "The loss" où sa voix porte le titre aidé par une jolie guitare aussi à l'aise en son clair que quand elle va chercher la grosse saturation.
Monté très haut vers les sommets, [Lies] s'est brûlé les ailes mais avec ses cendres fumantes, le phoenix a ressuscité et a toujours belle allure.