A l'origine de KomaH, on trouve Luigi Chiarelli & Fred Rochefort, tous deux ex-Do or Die, qui en 2007 décident de monter un nouveau projet hardcore metal en s'entourant notamment de musiciens et ingé sons reconnus parmi lesquels on trouve notamment Jonas Sanders, également batteur de Resistance et Pro-Pain. Le groupe se met rapidement au travail et accouche moins de deux ans plus tard d'un premier album, Straight line, qui sort via Spinal Records/PIAS et lui permet de tourner massivement en Belgique et sur l'ensemble du continent européen. Les dates s'enchaînent, les belges se font remarquer à Dour, tournent avec Pro-Pain avant d'entamer la préparation d'un deuxième album. Math Demit, le chanteur de KomaH quitte alors ses partenaires pour raisons professionnelles et se voit remplacé par Leny Andrieux. L'année 2011 est consacrée à l'enregistrement puis au retour sur scène et Between vice and virtue sort finalement courant 2012, toujours via Spinal Records.