Jodis... derrière ces cinq lettres se cache un trio de musiciens comptant parmi ce qu'il s'est fait de mieux depuis 15 ans en matière d'équarrissage sonore bien violent, d'expérimentation auditive fascinante, traumatisante ou les deux. Aaron Turner (Isis, Lotus Eater, Grey Machine et accessoirement grand mamamushi du label Hydrahead) + James Plotkin (musiciens/producteur/arrangeur dans Khanate, OLD, Pelican, Scorn ou Sunn O))))) + Tim Wyskida (ex-Khanate) = le salaire de la peur. Au vu des passifs respectifs des gaziers, la collaboration s'annonçait alléchante et voit le jour courant 2008, même si le projet commun était dans les cartons depuis plus longtemps. Echanges d'idées compulsives, sessions communes et passage en studio permettent à Secret house, premier album du projet Jodis de voir le jour à l'automne 2009... via Hydrahead évidemment...