Ihsahn - Ámr Ihsahn ne chôme pas, la tournée 2017 d'Emperor n'a pas spécialement permis à Vegard Sverre Tveitan de prendre des vacances car il est déjà de retour avec son projet solo où il s'amuse à brouiller les pistes... En enchaînant des plages aux ambiances différentes, passant allègrement d'un chant clair (les très beaux "Arcana imperii" - où vient se promener Fredrik Akesson, le guitariste d'Opeth - ou "Sámr" presque trop lumineux pour être sincère) à des égosillements des plus classiques pour ce chantre du black metal ("One less enemy"). Même si cet album est plus personnel que Arktis qui cumulait les guests, on ne sait pas vraiment où veut nous emmener Ihsahn tant ses changements de directions sont fréquents et brusques. Pris séparément, les morceaux sont pas mal (même "Marble soul" et son refrain bien mielleux) mais faute d'unité dans l'ensemble, on a du mal à rester accroché et à s'immerger dans son univers. Le côté prog très présent sur son précédent opus est moins mis en avant, si ce n'est sur le dernier titre "Wake" où la noirceur occupe lentement mais surement de plus en plus d'espace. Déroutant, le travail d'Ihsahn ne peut laisser indifférent, dommage qu'il ne soit pas plus cohérent...