hatebreed : jamee jasta hatebreed : jamee jasta Quelles ont été les premiers artistes ou albums qui t'ont donné envie de monter ton groupe, particulièrement dans la scène hardcore-métal ?
Alors ça a surtout été Slayer et Metallica. J'avais 12 ans et j'étais au collège quand j'ai eu envie de faire de la musique avec mes potes.

Quel était ton état d'esprit lors de l'enregistrement de Satisfaction is the death of desire et ensuite, comment pourrais-tu qualifier les changements jusqu'à Rise of brutality ?
Lors de Satisfaction il y avait des chansons qu'on avait écrit à 16 ou 17 ans. On n'a fait que 3 albums en 10 ans, donc on ne peut pas dire qu'il y a eu une réelle évolution. On a juste grandi, vieilli un peu plus. On n'a pas eu de "folles révélations" quant à notre musique. Et hormis la naissance de ma fille, pour moi il n'y a pas eu de changements majeurs dans ma vie qui aurait pu jouer sur la musique. Je pense en revanche que la musique est liée avec le monde dans lequel nous vivons, la musique est un produit de notre monde.

Rise of brutality : pourquoi ce titre ?
C'est une question qu'on m'a souvent posé ! Cela complète ce que je te disais, la musique est liée à ce monde, et ce monde est de plus en plus un endroit brutal, laid. Notre musique reflète cela. On raconte des choses, sur le quotidien, sur le manque de justice, en cela le hardcore nourrit bien la réflexion.

Que peux-tu me dire sur Stillborn records ?
C'est un label que j'ai monté il y a quelques années déjà et cela a permis de signer de bons groupes et des gens que j'appréciaient, comme Love is Red ou Sworn Enemy.

Sworn Enemy, par exemple, est aujorud'hui un groupe apprécié et connu dans le milieu, pourquoi eux, comment c'est fait la rencontre ?
C'était un groupe qui m'a beaucoup impressionné. On avait joué avec eux il y a quelque temps dans le Massachusetts, et je n'aimais pas du tout leur musique. Par contre j'ai vraiment aimé la guitariste, on s'est revu, on est maintenant de très bons amis. Du coup j'ai eu envie de les aider.

Et JameyJasta.com ?
Ce site (webzine, newsletter…) était une manière pour moi de rendre à la scène ce qu'elle m'avait donné. Une façon de supporter la scène à mon tour.

Et à côté de ça tu manages aussi un groupe (Coretez), comment fais tu pour tout faire ?
Je suis entouré de personnes compétentes, de bons managers, ils m'aident beaucoup. Et j'adore être occupé, j'ai besoin d'être toujours en activité.
J'aime la musique, j'adore travailler pour la scène et faire des choses pour ma "carrière" dans cette scène.

Tu es donc quelqu'un de très ambitieux ?
Oui c'est évident. C'est pour cela que j'aime l'amérique et les américains autant. Je viens d'une famille très modeste, où on nous a toujours répeté que pour avoir quelquechose il fallait s'en donner les moyens, avoir de l'ambition. Le "rêve américain" c'est ma vie, ça a marché pour moi, et pour d'autres, c'est exactement ce qui s'est passé. Je suis heureux aujourd'hui et je sais que j'ai eu de la chance. Mais aussi que j'ai travaillé dur pour cela.

Il paraît que Hatebreed, et toi, particulièrement, adorez faire la fête et boire énormément de bières...
(rires) Oui c'est vrai, on aime bien, mais surtout en Europe. Je deviens un type différent en Europe, je fais plus la fête. On conduit pendant 17 heures, on joue, on conduit à nouveau. Alors on fait la fête. Et puis il suffit que des potes à nous jouent ces soirs-là et... tu me comprends ! (rires)
Je ne sais pas combien de bières je bois exactement, mais beaucoup trop ! J'ai pris 10 pounds en quelques semaines ! Alors je vais me calmer... (rires)

Une question pour nous, les fans et le public, pourquoi ne viens-tu pas dans les pits faire du moulinet avec nous, surtout dans un gros fest comme celui-ci ?
Je le faisais avant, mais je ne peux plus, car la dernière fois, aux Etats-Unis, un gamin est reparti en sang du concert et ses parents m'ont attaqué en justice, on m'a extorqué des sous... alors que bon, dans le pit, tout le monde est à la même enseigne... Les jeunes gamins ne sont plus comme avant... mais bon, dans les plus petits concerts, avec les gens que je connais c'est différent.

Si je te dis…
The Texas chainsaw massacre : ... euh... le dvd du film original ? J'avais beaucoup aimé mais cela ne m'évoque rien de spécial... ah si, on avait participé à la bande originale du remake !
Earth crisis : groupe génial, je les adore. On avait fait notre premier concert avec eux, et on joué de nouveau avec eux pour leur dernier concert. Ils sont vraiment cools.
New haven : c'est ma ville, là où j'ai grandi, dans le Connecticut. C'ets toujours agréable d'y revenir.

Qu'attends-tu du Fury Fest ?
Il y a une bonne affiche, je pense que ce sera un excelelnt fest. J'adore Dropkicks en plus ! Et ici les fans sont vraiment cools.

Le prochain album ?
Il est prévu pour mai ou juin 2005. Il sera sûrement plus métal avec des éléments hardcore-punk [comme d'habitude quoi... les 3 albums étant à peu de choses près très semblables ! lol ]

Merci !
Merci à toi, c'était cool, et bon concert !