Novembre 2004, du côté de Lyon, une soirée un peu trop arrosée, des zikos qui s'enflamment comme on le fait parfois entre potes, qu'on se tire la bourre en échaffaudant des plans pour dominer le monde... ou à la limite faire de la musique ensemble. Bref, au détour d'un énième délire éthylique, God Damn, side-project de ses différents membres, voit le jour avec la ferme intention de bouleverser l'Histoire du rock... euh non, de faire de la musique avec les buddies et de se défouler à cinq dans le camion et "on stage". Leur influence ? le stoner metal bien crasseux qui fleure bon les marécages de Louisiane. Tout un programme.
En 2007, le combo sort une première démo, tourne avec Alabama Thunderpussy, Firebird, Phazm et Zuul FX avant de se mettre en tête de faire comme les grands et d'enregistrer un album long-format. 10 compos mise en boîte plus tard et voici que déboule Old days, un premier brulot qui sent le souffre et le whisky pur malt...