B.J. Graves (A Storm of Light, US Christmas) + Josh "Asa" Holt (lui aussi dans USX) + Travis Kammeyer (officiant lui au sein des excellents mais trop méconnus OCOAI), voici le line-up forcément bien alléchant de Generation of Vipers, un trio sludge/noise/doom né en 2004 du côté de Knoxville, Tennessee (USA) et qui sort son premier effort en commun l'année suivante sous le titre Grace. Mais à l'époque, c'est Courtney Rawls qui tient le rôle de bassiste et troisième larron, ce jusqu'en 2009 et l'arriver de Kammeyer à son poste (il est également ingé-son ce qui va aider le groupe a enregistrer plus vite même si celui-ci met en boîte ses disques au God City Studio de l'incontournable Kurt Ballou - Converge).
Entre-temps le groupe a publié un deuxième effort (Dead circle sur le label Red Witch Recordings) mais a bien du mal à sortir de ses frontières natales. Un état de faits qui ne l'empêche pas pour autant de remettre le couvert en 2011 avec Howl & filth, par le biais du label Translation Loss Records (Rosetta), avant de s'exporter un an et demi plus tard sur le continent européen en rééditant ledit troisième opus long-format chez Golden Antenna Records (Earthlimb, Kerretta, Planks).