General Lee | Poster Art General Lee | Poster Art Allez op, au boulot, présente-nous un peu le groupe et ses différents membres, ses vices, ses petits trucs honteux inavouables ?
General Lee : c'est Maxime, Fabien et Martin à la guitare, Vincent à la basse, Clément à la Batterie et moi-même au chant. On vient également d'accueillir François qui va se charger des claviers. Il a fait son premier concert avec nous à Evreux pour les 10 ans de As We Bleed et ça s'est vraiment bien passé. Le groupe existe depuis 2000 mais le véritable départ a eu lieu deux ans plus tard lorsque Clément nous a rejoint. Les premiers titres que nous avons composés avec lui sont sur notre EP The sinister menace sorti en 2003. Nous avons également partagé un split avec nos potes d'As We Bleed en 2005. Ensuite, il nous aura fallu pas loin de deux ans et quelques changements de line-up pour réussir à retrouver un état d'esprit commun propice à la composition. Nous voilà donc retour avec notre premier album Hannibal Ad Portas, sortie le 26 septembre dernier chez Basement Apes Industries.

Signer chez Basement Apes, quelque part c'est presque une preuve de bon goût, je pense là à Goodbye Diana, Superstatic Revolution, Time to Burn et autres Purse Snatcher, comment ça s'est goupillé ?
Concernant Basement Apes, nous avions très envie de bosser avec eux pour l'album donc nous avons envoyé un exemplaire à Fred. Il a eu un coup de cœur et a proposé de le sortir. Tout s'est donc fait très simplement et avec du recul, nous sommes ravis par cette collaboration. On espère poursuivre cette collaboration pour le prochain album.

On vous a (pour ma part en tous cas) connu lors de la sortie d'un split avec As We Bleed, ça fait déjà pas mal de temps maintenant, comment analysez-vous l'évolution de votre musique depuis cet effort inaugural ?
Notre musique a toujours été en perpétuelle évolution et nos sorties ont toujours étaient assez différentes. Les prochains titres iront certainement encore plus loin, et c'est très excitant de découvrir cela pas à pas. L'enchevêtrement de mélodies aura toujours une place importante car c'est ce qui nous fait vibrer. Elle regorge de sentiments assez négatifs et notre but est de réussir à transformer tout ça en intensité, en une certaine "beauté" mélodique et faire travailler l'imagination.

Hannibal, le General Lee, vous êtes des férus d'histoire finalement ? A quand un disque concept centré sur la Dodge Charger 1969 de "Shérif fais-moi peur" [NB : on a les références qu'on mérite...] ?
On a toujours essayé d'avoir une ligne directrice. Après avoir évoqué la mythologie dans The sinister menace et les éléments sur le split avec As We Bleed, on s'est intéressé cette fois-ci à Hannibal Barca. Ce général carthaginois et célèbre tacticien tenta de prendre Rome après une longue et périlleuse traversée des Pyrénées puis des Alpes. Il échoua aux portes de la cité. En plus d'être un fait d'arme assez bluffant et une aventure incroyable qui a titillé notre imagination, on y a vue un petit parallèle avec les trois dernières années pas évidentes que nous avons passé en tant que groupe.

Qui est derrière le look visuel de l'album ? La pochette ressemble étrangement à celle du An anthology of dead ends de Botch, hasard ou hommage volontaire ?
On a eu la chance de collaborer avec deux passionnés de photographie : Alexandre O' Toole - qui est un peu le 8 ème membre du groupe et Aurélien Marenda - qui se sont respectivement chargés de la conception et de la photo. On tenait à apporter autant d'attention au packaging qu'à la musique, tel un tout indissociable : un objet un peu classe qui accroche l'œil plutôt qu'un simple morceau de plastique Nous sommes au final très emballés par le résultat. L'ensemble est proche des sentiments et images que l'on souhaitait faire passer, un visuel épuré et froid qui évoque l'idée du voyage, de la quête. Nous aimons beaucoup Botch dans le groupe mais en fait la ressemblance n'est pas volontaire, le visuel collait bien à l'ambiance du disque et ce visuel est sorti du lot.

A quoi doivent s'attendre les lecteurs qui vont aller voir General Lee en live, Hannibal ad portas étant un disque assez "cinématographique", avez-vous apporté un son particulier à l'atmosphère de vos sets ?
Nous sommes plus un groupe de scène que de studio. C'est un peu la raison d'être du groupe. On est loin d'être blasé et la plupart du temps, on y prend un maximum de plaisir, je pense que ça se ressent. Notre son sur scène est assez fidèle aux ambiances de l'album mais avec une touche bien plus rock'n'roll.

General Lee : live au Poche (2008) General Lee : live au Poche (2008) Avez-vous des projets parallèles à General Lee ? J'ai vaguement entendu parler d'un side-project musette core underground avec une fanfare tchéchène. Infos, intox ?
Intox, mais je peux te dire que certains membres du groupe font du trash metal ainsi que du rock à la Saosin, Amberlin et que d'autres ont fait parti de The Gay Corporation.

On l'a fait avec tous les groupes que l'on a interviewé et qui figure dessus, mais la dernière fois, quand Oli vous a croisé, vous étiez sérieusement entamé d'après ce que je sais (oui, on est comme ça, on balance). Du coup, on ne lâche pas l'affaire et on vous demande votre avis sur la compile Falling Down ? Personnellement, j'ai entendu dire que pour y figurer, il ne fallait porter que des slips kangourous et des strings léopard et que c'était pour ça que Cult of Luna avait refusé mais pas vous. Tu confirmes ?
Oui, j'ai un vague souvenir de cette histoire à dormir debout, tes informateurs ont pris l'apéro avec nous, certains étaient dans un piètre état ce soir là haha.
Plus sérieusement, on ne peut qu'applaudir cette idée de compilation, c'était un projet un peu dingue mais ils s'en sont très bien sortis. On leur souhaite autant sinon plus de succès pour la seconde édition.

Maintenant que l'album est sorti depuis plusieurs mois déjà (avec d'excellents retours apparemment), quel va être l'avenir immédiat ou plus lointain du groupe ? Allez, op, c'est le moment de balancer.
Oui dans l'ensemble les retours sur l'album sont très encourageants. On a eu quand même eu droit à quelques descentes en flèche mais rien de bien grave.
Niveau projets, la première version de l'album est épuisée et un repressage avec un nouveau visuel est prévu pour très bientôt, toujours chez Basement Apes Industries. Une tournée en Allemagne en octobre/novembre est en préparation, et en parallèle, on a en projet d'entrer en studio l'hiver prochain pour enregistrer la suite d'Hannibal Ad Portas. Pour l'instant, quelques bribes ont été composées mais on n'a rien de très concret, pas de direction précise. Nous avons la chance d'avoir le Boss Hog Studio à disposition vu qu'il appartient à Clément (Batterie) et ça va nous permettre de prendre plus de temps pour les prises ainsi que d'expérimenter davantage.
On sera en concert à Rouen à l'Oreille qui traîne le 16 mai, le 21 juin sur la Grand Place de Béthune et le 04 juillet au Smout Festival d'Hazebrouck.

Quels albums circulent dans vos iPods ? Ou vieux lecteur K7 "Playschool" ça marche aussi ?
Pour ma part, ces temps-ci j'écoute pas mal Woven Hand, Pearl Jam, la B.O de la Ligne Rouge et l'album de Steven Wilson.

Un grand merci à toi et W-Fenec pour l'interview et le soutien !