Frozen Time - Lifelines Frozen Time n'a donc jamais le temps de progresser en tant que groupe, il leur faut toujours remettre les choses à plat pour intégrer un nouveau membre... Et forcément s'interroger quant à la suite à prendre... D'autant plus quand c'est un membre historique (en l'occurrence David) qui quitte une entité qu'il a largement contribué à construire... Pad a donc du s'attaquer aux parties batterie de Frozen Time et n'a pas eu le droit à un galop d'essai car les Audomarois ont cette fois-ci décidé de ne plus repasser par la case EP et ont enregistré un album complet intitulé Lifelines.
Ambiances assez tendues avec des guitares toujours prêtes à se faire entendre, Frozen Time a beau avoir gagné en douceur et donc s'être davantage orienté vers une pop à la The Gathering des années 2000, il reste un groupe formé par des amateurs de métal et des musiciens perfectionnistes. Au début de l'album, on peut être désarçonné par le chant en français de Marie ("Elle danse"), pour moi ça passe assez mal mais cela tient plus de la composition dans son ensemble que du français en lui-même car l'autre titre dans notre langue ("L'homme vorace") passe lui beaucoup mieux avec un esprit ritournelle (1, 2, 3, 4 L'homme y es-tu ?) entêtant et glauque à la fois car l'homme peut être un loup pour l'homme... Les 10 autres titres sont en anglais et utilisent au mieux la douceur vocale et des mélodies simples mais efficaces ("In your letter", "A wish to go on"), d'ailleurs c'est quand ça s'énerve un poil que la chanteuse montre ses limites ("I am his voice"), on préfère donc suivre les Frozen Time dans leur nouvelle direction musicale, plus pop-rock avec toujours une grosse dose de samples et des ornements électroniques. Pour se faire plaisir et parce que c'est avant tout pour le public que joue la bande à Bernie, elle reprend le tube "Zombie" de The Cranberries, ça fonctionne toujours en live et ici également car le timbre de Marie correspond assez à celui de Dolores, on peut juste reprocher au groupe d'avoir été trop respectueux de la version d'origine et de ne pas y apporter leur patte personnelle pour totalement s'approprier le titre.
Lifelines bénéficie d'une production très propre, de très bonnes idées, de jolies mélodies, c'est donc une belle autoprod' qui mérite de s'exporter au-delà du cadre régional.