Forest in Blood - hellfest 2022 Le podium de Voice of Hell en 2019, la Hellstage en 2022, c'est bien mais être sur la grande affiche, c'est mieux, non ?
Alek : Le mieux est l'ennemi du bien. Après une période de covid et de si longue attente, on ne s'étonne pas que ça a dû taper au portillon et les places ont été chères. En revanche il a fallu conquérir le public sur une scène où personne n'est attendu, mais sans difficulté pas de gloire ! Maintenant on met le cap pour aller chercher la Mainstage !

Et à choisir, l'an prochain, on vous voit sur quelle scène ?
Elie : La Warzone est le terrain de guerre du Hardcore et une bonne partie de notre public y passe ses après-midi. Si on venait à faire une Mainstage, cela serait une belle opportunité pour faire découvrir notre Thrashcore selon Forest in Blood, à un public qui n'irait pas naturellement à la Warzone. Mais n'importe quelle scène où l'on peut y mettre le feu nous convient, même le comptoir du bar à Rhum Kraken nous suffira si on peut y faire la guerre!

S'il faut arrêter le rhum et passer au Muscadet pour être sur la Mainstage à 23h le dimanche, ça signe ou pas ?
Arturus : Les deux feraient bon ménage, un vrai calimucho de pirate à la Française ! Je te raconte pas la fête ! Barth est un réel amateur de vin, alors le Muscadet ça lui parle bien. En revanche le capitaine il a besoin de fuel bien plus fort avec son acolyte géant. Ne t'inquiète pas, on trouvera un moyen de vider les stocks ! On signe où ?

Qu'est-ce qui vous impressionne le plus sur le festival : l'accueil, le décor, la programmation ?
Elie : Disons que nous connaissons le Hellfest depuis l'époque du Furyfest. Je pense que ce qui nous marque le plus c'est l'évolution régulière et l'innovation. On sent que les demandes des festivaliers sont prises en compte. Le plus dur c'est de tenir sur la longueur alors que la communauté ne cesse de grandir et de se rajeunir. En tout cas, les gars du Hellfest savent y faire vu qu'on achète nos pass avant même de savoir l'affiche et que l'on est jamais déçu à chaque édition .

On peut avoir une anecdote sur cette édition ?
Alek : On a écoulé tout notre stock de rhum sur scène en partageant un apéro géant avec le public. En quelques minutes c'est plus de 15 litres de rhum à 55% qui se sont envolés et le public n'a même pas chanté faux nos refrains. Y a pas à dire, nos pirates sont incroyables !

Vous êtes restés combien de jours sur le site ?
Barth : On a pu profiter des 3 jours tous ensemble, à croiser de vieilles connaissances et à en rencontrer de nouvelles, à faire des apéros un peu partout sur le site avec les festivaliers et les bénévoles. On a repris goût à la vie après deux ans et demi de cette merde ! Et j'ai vu Scorpion en concert, qui l'aurait cru.

Quel concert vous a le plus marqués ?
Elie : On s'est pris une sacrée claque avec Suicidal Tendencies, Mastodon et Walls Of Jericho qui a tout déboité. C'était musclé et l'énergie était dingue, ça faisait longtemps qu'on n'avait pas vu ça.

Vous aviez travaillé un set particulier ou c'est un concert comme les autres ?
Barth: Un set bien pimpé pour le Hellfest oui !

Dans tous les cas, c'est pas un concert comme les autres car c'était le dernier avec Hervé... Le line-up change mais pas l'état d'esprit, on peut attendre quoi de Forest in Blood dans les mois à venir ?
Barth : Un sacré coup de jeune, on a maintenant Arthur à la basse, Vincent qui remplace Hervé et maintenant Alek qui pousse la chansonnette avec le capitaine Elie. On est passés d'une moyenne d'âge d'un Ehpad à une sortie de classe d'un CAP mais on le vit bien ! Pour le son, les nouveaux compères vont devoir bûcher ! Car va falloir sortir le prochain opus et ça se fera pas en jouant aux Legos !

Merci
Merci ! On se croise bientôt pour partager un peu de joie et de rhum !