Far away - viaje Depuis début 2016, Far Away compose des titres métalliques alambiqués, marqués par des influences progressives, parfois psychédéliques et toujours alternatives. Le résultat de ce travail est un premier voyage, Viaje (en espagnol), dans leur galaxie "assez éloignée" (en français), eux qui chantent surtout en anglais. Un chant assez varié entre lourdeur assez claire, gros growl, parties mélodieuses et silence laissant s'exprimer les instruments. Les parties les plus obscures ne sont pas celles que je préfère, elles cassent un peu les ambiances créées par les rythmiques et la guitare en plombant l'atmosphère et nous ramenant davantage sur (voire sous) terre. Quand les textes disparaissent ou apparaissent plus légers, on suit plus aisément la route tracée par les Parisiens, quand bien même celle-ci prend moultes détours pour nous emmener en terre inconnue. L'album fourmille d'idées ("A storm in Sajama" !), le groupe devrait peut-être en réduire le nombre au risque de dérouter les auditeurs inattentifs, d'autant qu'un morceau plus "simple" (et court) comme "Dust and sun" n'en est pas moins bon que les autres. Cette première sortie est ambitieuse mais on ne devient pas Opeth en 5 titres alors on attend la suite.